Plage de la Verrerie, Bonne Brise ou à Dédé !

Boulevard Bonne Brise, 13008 Marseille
3549
Plage de la Verrerie, Bonne Brise ou à Dédé !
Catégorie : Plages & Calanques
Arrondissement : 8ème
Dans le quartier populaire de Montredon, se cache une de ces dernières plages authentiques et familiales marseillaises, accessible par un étonnant et discret passage au travers d’immeubles d’habitation. Son nom ?  Elle en porte plusieurs, selon l’âge des riverains et leur relation affectueuse avec ce petit bout de sable bordé de cabanons de bric et de broc…

Le site du temps de la Verrerie

Officiellement ici c’est « Bonne Brise », pour d’autre « à Dédé » en mémoire de sa mythique pizzeria fermée en 2011 et éliminée en 2013 par la loi littorale…un autre nom résonne parfois, « de la Verrerie ». Car justement, ce sable, ce territoire en regorgeait. A deux pas, fut construit dès 1823 la verrerie Pons-Grimblot spécialisée dans le verre à vitre et reliée à la mer par un tunnel passant sous le chemin de la Madrague. En 1881, Charles-Auguste Verminck, armateur et importateur d’arachide et fabricant d’huile nécessitait pour son activité des bouteilles en verre en grande quantité. Il décida d’acquérir la petite manufacture. Le site prendra alors une nouvelle dimension, marquant le quartier de son empreinte avec une usine fonctionnant nuit et jour, alimentée par deux fours à charbon.

400 employés, dont beaucoup d’immigrés italiens, également des enfants, s’y relayaient afin de produire en 1900 plus de 20 000 bouteilles par jour dont les flacons de l’apéritif Noilly-Prat et de grosses bonbonnes, les « Dames-Jeannes ».

Le personnel qui vivait dans une cité ouvrière à l’arrière de la manufacture entama de nombreuses grèves dans les 54 ans de vie de l’usine, s’estimant sous-payés par leurs patrons millionnaires. En 1935, l’usine ferma soudainement pour raisons financières. La même année un incendie, certainement la vengeance d’ouvriers sur le carreau, ravagera totalement les lieux. Aujourd’hui il ne reste plus aucune trace de la verrerie rasée en 1968. Une cité s’y est installée, un boulevard et la fameuse plage aux noms multiples tentent encore de rappeler le souvenir, douloureux, de ce passé industriel. Cette plage est donc aujourd’hui avec le Bain des Phocéens, le Bain des Dames et la Plage du Colombet, voisines, l’une des plus authentiques de la ville et une des plus difficiles à dénicher quand on la cherche pour la première fois. Jalousement cachée par les locaux, elle a la particularité de n’être accessible que via un discret passage sous un immeuble d’habitation avec un temps la mention “LOCALS ONLY”. Il peut d’ailleurs arriver de la voir placée à des endroits farfelus sur Google Maps comme en 2021, positionnée sur le Mont Rose ! Quand on trouve enfin la plage malgré les petits pièges, on découvre aussi son petit snack bien pratique à gauche en bas de l’escalier.

Si vous venez en voiture (attention aux légendaires bouchons du retour des calanques du dimanche après-midi), on peut se garer relativement facilement au pied du City Stadium de la Verrerie (le stade avec le plus beau panorama de Marseille !) sur l’avenue de la Madrague de Montredon, sur un grand parking mal entretenu et souvent sale mais à la vue splendide. Cet espace est l’ancien site d’un hameau rasé, où se trouvaient des maisons et abris de fortune des ex ouvriers de l’usine de la Verrerie. Pour se faire une idée de ce à quoi ressemblait le parking avant, filez dans l’autre hameau, Chemin du Mauvais Pas, “sous la Rose”, encore intact et sauvé in extremis de la destruction grâce à un reportage de TF1 diffusé juste avant l’arrivé des bulldozers. L’émotion suscitée a emmené le maire de l’époque Jean Claude Gaudin à créer un cadastre et officialiser ce bidonville.


SOURCES emig.free.fr
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-marseille.com & emig.free.fr
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

 

 

Avis sur cette fiche
4
Note globale 1 Avis
VOTRE NOTE:
  • 30 juillet 2016 at 15:13

    plage massacrée ! La pizzeria a été remplacée par des habitations jusque sur la plage. des éboulis de roche rapportés interdisent aux pécheurs a pied de suivre le bord de mer elle est sale, Question : ou se déversent WC et égouts sur cette plage ???

Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie