40-48 Rue Saint-Ferréol, les Grands Magasins, le Grand Départ et le Retour

40 Rue Saint-Ferréol, 13001 Marseille
1604
40-48 Rue Saint-Ferréol, les Grands Magasins, le Grand Départ et le Retour
Arrondissement : 1er
Construit en 1928 après 3 ans de travaux à l’emplacement d’un grand magasin “Aux Armes de France, le bâtiment actuel accueille alors la chaîne “Aux Dames de France” avant de passer sous pavillon des Galeries Lafayette jusqu’au 24 février 2018 et son départ au sein du centre commercial du Prado. Ce superbe immeuble propriété de la ville est le fruit d’un legs, celui du marbrier Jules Cantini (1826-1916). Les dispositions testamentaires, outre la clause d’inaliénabilité, obligent la municipalité à rechercher une valorisation du site, afin de lui permettre de gérer, entretenir et enrichir le Musée Cantini et ses collections, installé non loin de là, rue Grignan dans un autre bien inscrit dans le legs. Le 40-48 rue Saint Ferréol accueille également un concept signé The Babel Community de résidence avec commerces, coworking, restaurant et rooftop le Ciel, lancé en 2021. Fin 2020 s’installait déjà au rez-de-chaussée et au premier étage un grand magasin Boulanger de 1140 m². La marque lilloise est un des sponsors maillot de l’OM.

Le sculpteur, marbrier et mécène Jules Cantini meurt en 1916 en léguant une trentaine d’immeubles à la ville et aux hôpitaux de Marseille dont cet immeuble du 40-48 rue Saint-Ferréol.

Le bâtiment actuel date de 1928, il a été construit après 3 ans de travaux à l’emplacement du Grand Magasin de Nouveautés “Aux Armes de France” dont une carte postale vente déjà les mérites à l’occasion de l’Exposition Coloniale de Marseille de 1906. Le nouvel immeuble a ensuite accueilli pendant de nombreuses années “Aux Dames de France”, une chaîne de grands magasins fondée en 1898 par les frères Gompel et qui a développé son réseau au XXème siècle dans des villes françaises de grande et moyenne tailles.

Son développement s’est régulièrement accompagné de la construction de bâtiments sur mesure avec des technologies de pointe et des choix ornementaux typiques de leur époque.

Le magasin marseillais était conçu en terrasse avec une verrière centrale. Aujourd’hui, le magasin s’organise en étages.

La société Paris-France gérant des enseignes est rachetée en 1985 par le groupe Galeries Lafayette et les magasins encore existant sont alors intégrés à la chaîne.

En 2005 le bureau d’étude Morales à Marseille lance pour 3 millions d’euros de travaux de rénovation de l’immeuble…Le projet est alors qualifié de travail de mémoire.

Il se basait sur le constat de l’évident décalage du bâtiment et de l’offre. La rue Saint Ferréol, est au cœur de l’hyper centre marseillais, avec une clientèle jeune et multiculturelle.

Le bâtiment »Dames de France » est au milieu de cette artère piétonne. C’est le dernier grand magasin du centre ville. Il appartient à la mémoire collective marseillaise mais ne collait plus aux attentes de sa population.

La première ambition était de se réapproprier la ville, retrouver sa place grâce à la monumentalité du bâti qui revêtira alors sa couleur blanche d’origine.

De nouvelles grandes portes sont ouvertes sur la ville et les vitrines décloisonnées pour offrir une interactivité entre le passant et le magasin.  La deuxième ambition, était de se réapproprier le bâtiment travestit, abîmé, oublié.

En 2016, après la rénovation des Galeries Lafayette du Centre Bourse, le départ de celui de la rue St Ferréol vers le Centre Commercial du Prado est confirmé. On évoquait alors la rumeur infondée de l’arrivée d’un Primark en remplacement.

C’est finalement la société GMGL qui a repris les locaux. Au terme de plusieurs mois d’importants travaux pilotés par Virgil, l’ancien immeuble des Galeries propose à présent 4 250 mètres carrés de commerces répartis sur trois niveaux (du R-1 au R+1) avec une résidence hôtelière de 7 950 mètres carrés de plancher (du R+2 au R+7).  Fin 2020 s’installait déjà au rez-de-chaussée et au premier étage un grand magasin Boulanger. 

Boulanger présente ici un nouveau concept de magasin, “d’hyper proximité” avec beaucoup de services et une offre de produits locaux dont notamment des cafés d’un torréfacteur marseillais, Luciani, des savons de la région (savonnerie Fer à cheval), des gâteaux maison (pâtisserie Oh Faon)… sans oublier un proportion plus importante de produits reconditionnés ou d’occasion. On trouve également un “repair café”.

L’établissement propose également des espaces partagés comme un plateau de coworking (800 m2 au R+6), une salle fitness (190 m2 au R-1) et un restaurant de (400 m2 au R+7) avec un rooftop, nommé Ciel.


SOURCES darchitectures.comNouvelles Publicationsmarseilleartdeco.blogspot.fr & commerces-immarcescibles.blogspot.fr
PHOTOS Google Street View & Archives non créditées & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Boulanger
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution
Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie