Le Couvent des Sœurs de l’Observance et la Paroisse Arménienne St-Grégoire-l’Illuminateur

26, rue Sibie 13001 Marseille
369
Le Couvent des Sœurs de l’Observance et la Paroisse Arménienne St-Grégoire-l’Illuminateur
Catégorie : Lieux de Culte
Arrondissement : 1er
L’Église d’Arménie, détachée de Rome à la suite du concile de Chalcédoine (451), est toujours restée séparée de l’Église catholique aussi bien que de l’Église orthodoxe. En marge d’elle se forma une communauté « uniate », l’Église arménienne catholique. Une de ses paroisses marseillaises s’est installée près de la Place Jean Jaurès dans l’ancienne chapelle du couvent des Sœurs de l’Observance flanquée à l’extérieur du Monument à Capazza & Fondere. La Poste de la Plaine occupe désormais l’autre partie du couvent. Sa façade arbore d’ailleurs encore une vierge marie au dessus du n°32.

L’arrière de la Paroisse, l’ex chapelle du couvent, actuel monument à Capazza & Fondere

Dès le XIIe siècle, parmi les Arméniens qui s’étaient réfugiés en Cilicie pour échapper aux persécutions musulmanes et y avaient fondé un royaume, il se trouvait des catholiques. Malgré la disparition, en 1375, du royaume de Cilicie, des religieux arméniens, les frères de l’Unité de saint Grégoire l’Illuminateur, posèrent, sous l’influence des Dominicains, les fondements de la future Église arménienne catholique. Celle-ci devint une réalité en 1740, lorsque l’évêque arménien d’Alep, Abraham Artzivisian, qui était catholique, fut élu patriarche de Sis en Cilicie. En 1911, l’Église fut divisée en dix-neuf diocèses, mais plusieurs d’entre eux furent supprimés après les massacres perpétrés par les Turcs (1915-1918), et les fidèles se réfugièrent à l’étranger. La hiérarchie fut réorganisée en 1928, et plusieurs sièges épiscopaux furent successivement érigés. Le patriarche arménien de Cilicie réside actuellement à Beyrouth, et il est l’évêque ordinaire du lieu. L’Église compte, en outre, trois archidiocèses (Alep, Bagdad et Istanbul), trois diocèses (Alexandrie ; Ispahan ; Kaméchliyé, en Syrie), un exarchat apostolique (Paris) et deux ordinariats (Athènes ; Gherla, en Roumanie). Le chef de la communauté arménienne catholique, qui comptait environ 100 000 membres en 1985, a le titre de « patriarche des Arméniens catholiques et catholicos de Cilicie » ; il porte habituellement le nom de Pierre. C’est l’arménien classique qui, aujourd’hui encore, est la langue liturgique de cette Église, qui suit le rite oriental (rite arménien).

Heures d’accueil de la paroisse (à vérifier) : de 9 heures à 12 heures, l’après-midi, sur rendez-vous. Catéchisme et cours d’arménien pour enfants les samedis de 14 heures à 17 heures.


SOURCES Wikipédia Grégoire Ier l’Illuminateur – acam-france.org
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie