Chapelle Notre-Dame de la Garde de La Ciotat, la gardienne des navigateurs

Trav. Notre Dame de la Garde, 13600 La Ciotat
48
Chapelle Notre-Dame de la Garde de La Ciotat, la gardienne des navigateurs
Arrondissement : Autour de Marseille
Site Internet : diocese-marseille.fr
Lieu confidentiel à l’Ouest de la Ciotat, la chapelle de Notre-Dame de la Garde veille sur les marins ciotadens depuis des générations tout en offrant du haut de son piton rocheux, à près de 80 mètres au-dessus de la mer, un des plus beaux panoramas de la région…de la baie de Toulon, en passant par le bec de l’Aigle, les calanques de La Ciotat et les Calanques de Marseille. Tout comme sa prestigieuse « grande sœur » marseillaise (mais plus récente, de 1897), la Basilique Notre-Dame de la Garde, la chapelle de la Ciotat renferme de nombreux ex-votos de marins et pêcheurs. Le lieu se visite uniquement lors de cérémonies et de journées portes-ouvertes.

Vue de la Chapelle sur les calanques de La Ciotat

Sur les hauteurs de l’anse de Figuerolles, le site de l’actuelle chapelle Notre-Dame de la Garde est un emplacement stratégique, qui offre une vue panoramique sur les alentours. En 1543, il accueille une vigie qui permet d’assurer une surveillance maritime et de détecter de potentiels débarquements de pirates ou d’ennemis dans la calanque. La vigie sera délocalisée sur le site de la Grande Tête en 1794, à l’emplacement actuel du sémaphore du bec de l’Aigle. Au début du XVIIe siècle, la confrérie des Pénitents Bleus, composée de mariniers et de navigateurs, décide d’y construire une chapelle dédiée aux gens de mer. Objet de ferveur, le sanctuaire reçoit tout au long du XIXe siècle des ex-voto et des maquettes de navires, qui témoignent des interventions miraculeuses de la Vierge de la Garde en faveur des sinistrés et naufragés. De 1864 à 1866, le curé Bruchon fait restaurer la chapelle et construire le grand porche surmonté d’une statue de la Vierge en terre cuite. En 1906, la chapelle devient propriété communale mais reste affectée au culte.

Après un incendie en 1957, la chapelle est restaurée grâce à la municipalité, la paroisse et les Chantiers Navals de La Ciotat.


SOURCES Parc National des Calanques de Marseille
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie