Château Fallet, Hôtel Restaurant de la Falaise

87 Chemin de la Nerthe, 13016 Marseille
1003
Château Fallet, Hôtel Restaurant de la Falaise
Arrondissement : 16ème
La bastide de Château-Fallet est la plus ancienne construction du secteur de l’Estaque actuellement conservée, hormis le hameau de la Nerthe. Son histoire est bien connue grâce à l’étude réalisée par Mr Georges Reynaud. La disposition intérieure serait la même que celle de Château Vento à Sainte-Marthe (œuvre détruite), qui serait l’œuvre d’un architecte portugais. Marquet, Dufy, Braque y ont séjourné et/ou l’ont peinte. Emile Zola l’a prise comme modèle pour la bastide des Rostand, la Blancarde, dans son roman Naïs Micoulin et André Suarès l’évoque dans Marsiho. 

Château Fallet, Hôtel Restaurant de la Falaise, l'Estaque, MarseilleLa famille Guibert acquiert la bastide en 1613. Jean-Paul de Guibert au milieu du 17e siècle remplace l’ancienne demeure par une nouvelle construction. La bastide resta dans cette famille jusqu’aux années 1780, puis connut plusieurs propriétaires. En 1823, Lazare Baudoin, fabricant de tuiles, en devient propriétaire. La propriété compte alors quatorze hectares et comprend une bergerie située assez loin de la bastide, une tèse, des vergers, oliviers, vignes et labour. Le domaine est divisé dès 1832 : ne restent alors plus que trois hectares au sud de l’actuel chemin de la Nerthe. Par la suite, le notaire Brun, propriétaire de 1833 à 1846, y accueille Niccolo Paganini en 1839, transforme la bastide en auberge, l’Hôtel Restaurant de la Falaise, pour une durée indéterminée (la fonction est attestée en 1845).

Puis le domaine est reconstitué et acquis conjointement par Théophile Périer et Emile Martin en 1851 qui élargissent son emprise de la traverse Mistral au Vallon des Riaux par des acquisitions successives.

Leur arrivée est liée à la construction du chemin de fer. Des annexes sont construites ou reconstruites en 1858, 1859 : trois maisons, écurie et remise qui sont peut-être l’entrée sur le nouveau chemin de la Nerthe. Le jardin est aménagé avec la terrasse sur arcades, les rocailles. Une parcelle est vendue en 1860 à un architecte qui construit une maison de villégiature. La famille d’Emile Martin, maître des forges du Nivernais, conserve la partie ouest du domaine, de la bastide à la traverse Mistral. La bastide reste dans la même famille jusqu’en 1922. Elle est transformée en hôtel en 1901. L’établissement, alors surélevé d’un étage, baptisé “Grand Hôtel Château Fallet” connait son heure de gloire sous la direction de R.Dangy…on y vante sa situation en bord de mer, sa foret de pins, son garage et son accès au littoral…idéal pour les familles.

La bastide et le parc sont dévolus en 1902 à Emile Martin-Zédé et sa sœur Constance-Edith épouse Romazzotti, leurs frères et sœurs recevant d’autres lots, construits sur le parc initial : la partie sud de la maison est surélevée d’un second étage entre 1905 et 1912, et une véranda est ajoutée sur le côté est. Le cadastre fait état d’accroissement en 1904 et 1907.

L’Estaque par Cézanne

Ce site remarquable par son charme et sa beauté, décrit par Emile Zola (s’en était inspiré pour sa nouvelle “Naïs Micoulin“), Juliette Adam et André Suarès, a inspiré les peintres pendant plus d’un demi-siècle et joué un rôle majeur dans l’évolution de la peinture contemporaine. En se tournant vert le port et l’église on découvre des sites mis sur toile par Cézanne, Braque, Dufy et Marquet. Depuis le pied du château, on retrouve d’autres sites peints par Braque et Othon Fresz. En 1924, l’hôtel devient maison de repos et de cure et le reste jusqu’aux années 1980. Il a été divisé en copropriété dans les années 1990. Le jardin a été amputé des tennis sur lesquels ont été construits un petit lotissement de trois maisons jumelles dans les années 1950.

L’Estaque par Emile-Othon Friesz – 1907

La première bastide (détruite) mesurait environ 10,5 mètres sur 6. Il s’agissait d’un bâtiment de terre et enduit de chaux et sable par dehors. Au premier niveau, se trouvaient un cellier et une étable avec un four et sa cheminée. Au centre, un escalier conduisait à l’étage où se trouvait une salle au-dessus du cellier et une chambre au-dessus de l’étable et deux greniers. Une bergerie en terre était contiguë au bâtiment.

Elle mesurait 13 mètres de long et avait avec un parc à mouton fermé de murailles basties à mortier de 2,10 mètres de haut sur 15 de long. Le terrain était aménagé en cinq terrasses pour rattraper le dénivelé entre la bastide et la mer. Le domaine comptait des terres, vignes et arbres. Sur le même emplacement, la nouvelle construction, de plan carré de 22 mètres de côté, compte un étage. La cage d’escalier ovale monumentale avec coupole éclairage zénithal occupe le centre de la maison. Les pièces du rez-de-chaussée sont voûtées d’arêtes. La façade ordonnancée compte cinq travées. Une génoise à trois rangs de mallons disposés en pointe couronnait le bâtiment. Actuellement, la partie sud bâtiment compte deux étages. La façade ordonnancée de cinq travées sur trois niveaux est couronnée d’une corniche. Le balcon filant du second étage a un garde-corps en ferronnerie, alors qu’une balustrade court le long du balcon premier étage et de la terrasse du rez-de-chaussée. Une véranda est accolée côté est. A l’arrière de la maison, des dépendances ont été aménagées en logement. Située en position dominante, tournant le dos au chemin de la Nerthe, la bastide occupe actuellement l’angle nord-ouest de la propriété. Le parc conserve des aménagements avec des escaliers en briques, divers niveaux de terrasses, des rocailles de jardin. Il descend jusqu’au chemin du Littoral sur lequel s’ouvre un portail.

Aujourd’hui le Château Fallet et son superbe balcon sur la mer est transformé en immeuble d’habitation et n’est visible que depuis la mer…ou sur invitation ! La résidence contemporaine voisine a pris le nom de “La Falaise” certainement en hommage à l’ancien Hôtel Restaurant.


SOURCES Notice du Ministère de la Culture base Mérimée
PHOTOS Cartes postales anciennes & œuvres de Cézanne et Emile-Othon Friesz
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution


Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie