Ruines de la Bastide de l’Etoile 1857-1906

Chemin de Palama, 13013 Marseille
1439
Ruines de la Bastide de l’Etoile 1857-1906
Arrondissement : 13ème
Au détour d’un sentier près du chemin de Palama vers le massif de l’étoile, on découvre les ruines d’une belle bâtisse de la fin du 19ème.

Impossible à ce jour de trouver des informations précises sur cette demeure et ses origines…les seuls indices sont sur sa façade en lambeaux. On peut y lire sur un fond jaune “L’Etoile 1857-1906” …Une période de 49 années, mais de quoi ? la durée totale des travaux ? un peu long malgré l’emplacement difficile d’accès à l’époque pour des ouvriers…Quelle était la fonction de ce bâtiment un pavillon de chasse ? une maison de maître ? on distingue à l’extérieur ce qu’on m’a décrit comme un grand chenil avec peut-être aussi un poulailler confortant l’hypothèse d’une vocation de chasse. La bastide semble avoir été équipée d’une réserve d’eau. Il reste quelques beaux éléments décoratifs, avec des frises carrelées et de très belles tuiles colorées, vertes, jaunes, marrons, que l’on retrouve notamment à Marseille sur la toiture de la Bastide de la Guillermy.

Ce sont des tuiles vernissée de Bourgogne qui existent en Île-de-France et en Normandie dès la fin du XIIe siècle. On trouve également dans les décombres des restes de tuiles plus classiques signées de la tuilerie marseillaise “Saccoman – Saint Henri”.

La bastide est dans un état de délabrement très avancée, il est vraiment très dangereux de s’y aventurer à l’intérieur…les escalier en bois menacent de s’effondrer.

Quant au nom de la Bastide, “l’Etoile“, comme celui du Massif environnant, selon le site gombert-story.fr, cette appellation n’est pas comme l’indiquait Frédéric Mistral dans son ouvrage “Lou Trésor dou Félibrige” T2 page 1057, un nom donné à une chaîne de montagne d’une “position relative au Nord de Marseille, en direction de l’étoile polaire“. D’après la démonstration de Fernand Meynier (1866) sur l’origine du nom il serait d’origine grecque signifiant “Gui du chêne“. L’analogie vient d’un mot provençal attribué à des rochers affleurant les mers et qui parfois en émergent.


SOURCES Tourisme-Marseille.com & gombert-story.fr
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution


Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie