Le château de Port-Miou, porte d’entrée des Calanques

Port Miou, Cassis
57
Le château de Port-Miou, porte d’entrée des Calanques
Arrondissement : Autour de Marseille
Cette élégante bâtisse de la calanque de Port-Miou, anciennement siège de la carrière Solvay, est depuis 2021 une capitainerie ainsi qu’un lieu d’accueil du Parc national. 

Comme l’évoque le Parc National des Calanques, tel un château de conte, son origine conserve son mystère. Mentionné en 1810 sur l’acte d’achat du bâtiment par l’État, on ne sait à quand remonte précisément sa construction initiale, ni qui ajouta sa fameuse tour. Autre énigme : le toit de cette élévation est soutenu par des poutres sculptées en forme d’animaux, à la façon de gargouilles, qui proviendraient d’un navire… On n’en sait pas plus. La bâtisse a pu d’abord servir au stockage du matériel nécessaire à l’usage de la madrague de pêche dans la calanque. En 1867, l’État le cède au marquis de Fesque de la Roche qui le revend en 1897, avec les terrains alentours, à M. Boude, raffineur en soufre. Un bâtiment industriel En 1898, l’édifice devient la propriété de Solvay. Cet entrepreneur belge décide d’implanter dans la calanque une carrière pour extraire le granulat calcaire indispensable à la réalisation de la soude.

Préparée dans l’usine du groupe à Salin de Giraud en Camargue, la soude entrait alors dans la composition du savon de Marseille, industrie majeure de la région. Le château accueille alors le logement du chef de chantier, les bureaux de la direction et de la comptabilité, ainsi qu’une infirmerie et une petite cuisine pour les ouvriers. Aujourd’hui, de nombreux vestiges de cette carrière subsistent dans la calanque de Port-Miou : des trémies, un hangar à l’arrière du château, des rails pour les wagonnets, etc. On trouvera aussi, sur la pointe de la Cacau ainsi que sur la presqu’île de Cassis, des traces des carrières de pierre de taille, dans des sites désormais rendus à la nature… Défendre la beauté des lieux Face à cette activité industrielle monte alors un sentiment de révolte chez les habitants et les promeneurs. Les manifestations qui ont lieu à Port-Miou sont le résultat d’une prise de conscience de la beauté du site, révélée notamment par les peintres de l’École provençale.

En 1893, Joseph Garibaldi peint le château de Port-Miou : on est au début du chantier, mais la calanque a déjà commencé d’être rognée par l’homme… En 1982, à l’arrêt de la carrière, le château et ses alentours sont revendus par Solvay à un particulier, puis redeviennent une propriété publique, celle de la ville de Cassis. Le château aujourd’hui La bâtisse veille aujourd’hui sur les plaisanciers et les usagers de la calanque, avec les bureaux de la capitainerie qui y sont installés. C’est un bâtiment atypique pour un port atypique : ce qu’on appelle une ZMEL, c’est-à-dire une Zone de Mouillages et d’Équipements Légers. Entre 2017 et 2020 ont été menés des travaux de réhabilitation, dans le cadre d’un chantier de formation et d’insertion mené par l’association Acta Vista, pour rendre à ce bâtiment toute sa majesté et lui permettre d’être un espace d’accueil pour le Parc national des Calanques.


SOURCES Parc National des Calanques
PHOTOS Parc National des Calanques & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie