De l’ancien atelier de la Compagnie Générale Transatlantique au Tribunal administratif

18 rue Mazenod, 13002 Marseille
51
De l’ancien atelier de la Compagnie Générale Transatlantique au Tribunal administratif
Arrondissement : 2ème
C’est là, aux angles du boulevard Schuman, des rues Mazenod et Leca, que se trouvait l’ancien atelier de la Compagnie Générale Transatlantique, qui mit sur mer près de 500 navires entre 1862 et 1977. Le bâtiment va accueillir en 2022 le nouveau tribunal administratif de Marseille. Ce projet mené par Pitch Promotion et l’agence d’architecture MAP s’intègre dans la réalisation de l’opération « La Transat » avec la création de deux immeubles neufs de logements et de bureaux.

Le tribunal administratif de Marseille va ainsi quitter son exigu hôtel particulier du XVIIIe siècle, rue Breteuil, pour s’installer dans l’ancien atelier de la Compagnie Générale Transatlantique, sur 3 464 m² répartis sur deux étages. Le lieu accueillera près de 110 fonctionnaires dont 42 magistrats avec la création d’une 9e chambre. La promesse de vente a été signée le 29 décembre 2017 par l’Etat avec Pitch Promotion pour 15 millions d’euros. Ce nouveau site permettra à la juridiction de se doter de locaux plus adaptés à ses contentieux en hausse : 9 265 affaires jugées en 2017 (+ 12,5%). Selon le journal la Marseillaise plusieurs sites avaient été envisagés dont la poste Colbert et le siège historique de la Compagnie Générale Transatlantique situé non loin des ateliers. C’est donc finalement ici au pied de la Major, face à l’ancien siège de la Compagnie Fraissinet, que le tribunal prendra place sur trois niveaux, organisé autour d’un vaste hall surplombé d’une immense verrière et d’un patio propre à recevoir une salle des pas perdus.

Il a fait l’objet d’une demande spécifique des services de l’État pour être intégralement conservé et restauré dans les règles de l’art

.

« Ce bâtiment offre des caractéristiques architecturales assez remarquables malgré son utilisation industrielle et a fait la demande de la part de l’Architecte des Bâtiments de France d’une préservation quasi intégrale. C’est dans cet esprit de préservation que ce bâtiment sera entièrement réhabilité dans un souci évident de préservation des volumes et de mise en valeur de toutes les richesses de son architecture », expliquait l’agence d’architecture MAP. Investissant une parcelle déjà occupée par des bâtiments existants, le projet “La Transat” fait place neuve sur deux d’entre eux pour élever deux résidences élégantes, aux teintes minérales, aux épures épaisses, aux embases massives.

Les deux paquebots sont à quai, amarrés en quinconce à leur bateau pilote, un bâtiment de caractère élevé en R+1. L’ancien atelier de la Compagnie Générale Transatlantique et son bâti en pierres surplombé d’une verrière est l’âme du projet, témoin du passé maritime de Marseille.

Selon Map Architecture “… c’était à mon sens tout l’enjeu de La Transat, ou comment faire coexister quatre bâtiments appartenant chacun à des époques architecturales différentes ? Ce projet réussit en ce sens un tour de force remarquable. Il respecte l’écriture temporelle des bâtiments existants tout en donnant sa place à la modernité de nouvelles élévations, généreuses et traversantes. Dans cet îlot résolument méditerranéen, les oppositions sont maîtrisées, les épures parfaitement intégrées dans leur quartier. La Transat est à elle seule une rétrospective urbaine de Marseille, de l’époque industrielle à nos jours. L’atelier de la Compagnie Générale Transatlantique étant lui-même particulièrement intéressant dans son architecture pour être intégralement préservé. Il sera réhabilité et accueillera bureaux et commerces. »…au final ce sera le Tribunal.

Les appartements pour la plupart traversants, offrent des panoramiques de charme sur la ville ou sur la mer. La Transat est réalisée conformément à la réglementation thermique RT2012. Le système de chauffage en thalassothermie est raccordé au réseau urbain d’eau de mer « Thassalia », innovation thermique à l’échelle du quartier, permettant le rafraîchissement écologique et économique des appartements mais aussi du Tribunal.


SOURCES La Marseillaise & Pitch Promotion
PHOTOS  Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Pitch Promotion
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie