Vestiges du Pont Transbordeur, Les Pennes-Mirabeau

307 carraire de La Voilerie, 13170 Les Pennes-Mirabeau
31
C’était le 22 août 1944…l’armée allemande faisait sauter dans un incroyable fracas le Pont Transbordeur, construit en 1905. L’objectif des nazis ? obstruer le port lors de la bataille de Marseille. Mais seul le pylône Nord s’abat dans les eaux du Vieux-Port. Le reste s’écroulera le 1er septembre 1945, à la suite de la mise à feu de 400 kg d’explosifs. Alors que l’on pensait toute trace du pont définitivement disparue, on découvre avec surprise sur les Iles du Frioul, une des quatre embases du pont, blanche, en pierre de Cassis…elle sert aujourd’hui de banc et de jardinière ! Mais nouvelle surprise en 2024, ce qui reste de l’énorme embase du pylône sud est retrouvé dans un coin de forêt des Pennes-Mirabeau situé à quelques centaines de mètres du terrain de jeu de boules du quartier de La Voilerie ! On y trouve également  des blocs de béton provenant de l’ancien camp militaire américain de Calas. Ces morceaux resteront certainement les derniers vestiges de ce pont, le nouveau projet de transbordeur de l’architecte nantais Paul Poirier étant définitivement retoqué par la municipalité en 2017.

Les vestiges du Frioul

Selon un article de La Provence « Les énormes blocs de béton et de ferraille provenant du blockhaus et du pont transbordeur ont dû coexister dans cet endroit dès la fin de la Deuxième Guerre mondiale, c’est du moins ce que racontent encore la plupart des vieux pennois ». Pourquoi ces vestiges ont il terminés leur vie au Frioul et aux Pennes-Mirabeau plutôt qu’au Vieux-Port, cela reste encore un mystère…il fallait alors certainement des lieux excentrés et non habités pour s’en débarrasser. Mais revenons au commencement et l’histoire du Pont Transbordeur…En France, on accorde cette invention à Ferdinand Arnodin. Ce système de pont avait pour intérêt de ne pas perturber le trafic maritime. Il consistait à faire passer d’une rive à l’autre une nacelle suspendue à l’armature métallique du pont. Le transbordeur de Marseille était du type « à contrepoids et articulations ». Inauguré le 15 décembre 1905 il fut construit en dix-neuf mois pour relier les quais du Port et de Rive Neuve. Dans l’esprit des Marseillais de l’époque, le pont transbordeur était la Tour Eiffel de la ville. D’autres le considéraient comme un gâchis, et on vit certains peintres omettre de représenter cet « amas de ferraille » sur une peinture illustrant le Vieux-Port. A 50 mètres au-dessus de la mer, le tablier de 239 mètres reliait les deux pylônes. Une nacelle de 120 m² et de 20 tonnes réalisait ainsi la navette entre les rives en 1 minute 30. A son sommet se trouvait un restaurant de poissons où l’on pouvait déguster bouillabaisse et langoustes ! Mais dans les années 1930, il ne servait plus que de décor, faute de moyens pour assurer son entretien. Depuis 2008, l’architecte nantais Paul Poirier tentait de relancer un projet de pont…une rue aérienne qui traverserait de nouveau le Vieux-Port… 14 m de large, 230 m de long, installé à 60 m au-dessus de la mer…

en juillet 2017 la mairie a définitivement dit non au projet après l’avoir soutenu lors de la dernière campagne électorale.


SOURCES Wikipédia Pont Transbordeur & La Provence
PHOTOS Archives & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie