Hôtel de la Banque de France, 1886, par Joseph Letz

Place Estrangin Pastré, 13006 Marseille
43
Hôtel de la Banque de France, 1886, par Joseph Letz
Arrondissement : 6ème
L’hôtel de la Banque de France construit de 1885 à 1886 est très sobre. L’architecte Joseph Letz avait pourtant conçu à la base un projet grandiose qui ne sera pas réalisé malgré la présence d’une belle horloge et quelques ornementations. C’est finalement le bâtiment voisin de la Caisse d’Épargne imaginé en 1904 par Joseph Albert Tournaire aidé de quatre sculpteurs de talent tous récompensés qui lui vole la vedette.

Ce bâtiment a été construit pour suivre l’évolution des attributions de la Banque de France et une certaine décentralisation des pouvoirs. La Banque de France (BDF) est la banque centrale de la France. Il s’agit d’une institution bicentenaire, de capital privé lors de sa création le 18 janvier 1800 sous le Consulat, par Napoléon Bonaparte, puis devenue propriété de l’État français le 1er janvier 1946 lors de sa nationalisation par Charles de Gaulle. Indépendante depuis 1994, la Banque de France devient membre de l’Eurosystème (ainsi que du Système européen de banques centrales) en 1999. Ses trois grandes missions sont la stratégie monétaire, la stabilité financière et les services à l’économie (traitement du surendettement, droit au compte, cotation des entreprises, médiation du crédit, accompagnement des TPE, enquêtes de conjoncture, éducation financière…). Cependant, depuis la création de l’Eurosystème, la Banque centrale européenne a pris beaucoup plus d’importance en matières de stratégie monétaire. En savoir plus

Fils d’un artisan cordonnier, l’architecte de l’Hôtel de la Banque de France, Joseph Letz est né à Marseille, 6 traverse Coutellerie, le 13 mars 1837. Il fait ses études au lycée Thiers et entre dans l’atelier de l’architecte Pascal Coste, puis dans celui de Charles-Auguste Questel à Paris. Il suit les cours l’École des beaux-arts de Paris. Il travaille sous la direction de Charles Garnier à la construction de l’opéra et dresse un projet pour la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre qui, bien que classé premier, ne sera pas retenu en raison de son coût trop élevé. Après un court séjour à Athènes, il rentre en France et devient le collaborateur d’Henri-Jacques Espérandieu pour la réalisation du palais Longchamp et du palais des Arts. À partir de 1869 il est nommé architecte en chef du département des Bouches-du-Rhône. Il est élu membre de l’Académie de Marseille en 1880 et élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur. En 1888, il fonde l’Association des artistes marseillais pour laquelle David Dellepiane executera certaines affiches d’exposition. Joseph Letz meurt le 10 janvier 1890 à l’âge de 51 ans. Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille.

Ses principales réalisations à Marseille :

Le Palais des Arts : Letz est le collaborateur d’Henri-Jacques Espérandieu pour la construction du palais des Arts, décidée par délibération du conseil municipal du 7 mars 1859, le conducteur des travaux étant Gaudensi Allar, frère aîné du sculpteur André-Joseph Allar.
– Le monument funéraire du mime Louis Rouffe (1849-1885) au cimetière Saint-Pierre.
– La fontaine Estrangin-Pastré située sur la place du même nom.
– Le monument à la mémoire d’Espérandieu situé dans la cour intérieure du Palais des Arts : ce monument se compose d’un buste sculpté par André-Joseph Allar représentant le célèbre architecte placé au sommet d’un imposant piédestal de 3 mètres de hauteur sur lequel sont gravés trois médaillons représentant les œuvres principales du défunt : Notre-dame de la Garde, Le palais longchamp et le palais des Arts. Ce monument est inauguré le 22 février 1882.
– La façade de l’église Saint-Ferréol les Augustins de Marseille qui, après les amputations de 1804, a été refaite avec les techniques de revêtement du cimentier Désiré Michel.
– Dessin des écussons des trois arrondissements des Bouches-du-Rhône placés au-dessous du dôme de la préfecture des Bouches-du-Rhône pour remplacer les armes impériales et la statue équestre de Napoléon III, œuvres d’Eugène Guillaume


SOURCES wikipedia Place Estrangin-Pastré & Wikipedia Banque de France & Wikipedia Joseph Letz  
PHOTOS  Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie