Le film Le Cercle Rouge par Jean-Pierre Melville, 1970

Parvis Jean d'Ormesson, 13004 Marseille
44
Le film Le Cercle Rouge par Jean-Pierre Melville, 1970
Arrondissement : 4ème
Cette histoire de truand marseillais et de hold up du siècle démarre avec La gare de Marseille-Blancarde. On retrouve à l’affiche du film “Le cercle Rouge” de Jean-Pierre Melville en 1970, Alain Delon, Yves Montand et Bourvil dont il s’agit de l’avant-dernier opus avant de mourir la même année. Aujourd’hui un restaurant marseillais de la rue Thiers porte le nom de ce film. Autre lieu marseillais du film, sur l’A7 au nord de Marseille et en vue d’un embranchement entre deux autoroutes, Corey stoppe sa voiture américaine en bordure de chaussée, nettoie et range ses deux pistolets dans le coffre (27e minute).

Extrait du film

Après cinq ans d’emprisonnement dans un établissement pénitentiaire de Marseille, Corey (Alain Delon) est sur le point d’être libéré pour conduite exemplaire. La veille de sa sortie, le gardien-chef de la prison lui propose une affaire conçue par un autre détenu devenu mourant. D’abord méfiant, il accepte de reprendre ce plan à son compte. Sitôt libre, Corey rend visite à son ancien comparse, un nommé Rico, caïd enrichi, devenu amant de sa petite amie, qui lui est resté redevable au moment de son arrestation. Peu disposé à perdre du temps, Corey contraint le malfrat à lui remettre une somme d’argent liquide importante, à la place d’un chèque qui lui a été d’abord proposé. Amer, ce dernier dépêche deux sbires aux trousses de Corey. Dans une salle de billard, Corey saisit une queue et, à l’aide d’une craie rouge, trace avec son procédé (l’embout de la queue qui sert à frapper les boules) un cercle qu’il remplit ensuite, avant de disperser les boules.

Les hommes de Rico le rejoignent et l’entretien se termine dans le sang, mais Corey en repart indemne et empêche le patron de l’établissement d’avertir la police. Avec une grande partie de cette enveloppe d’argent, il achète une Plymouth Fury d’occasion, au volant de laquelle il se met immédiatement en route afin de regagner son domicile du 16e arrondissement de Paris. 19, avenue Paul-Doumer, Paris. Immeuble de Corey. Pendant ce temps, un malfrat du nom de Vogel (Gian Maria Volonté) est escorté par le commissaire Mattei (Bourvil) de Marseille à Paris par le train de nuit. Malgré la vigilance du policier, Vogel réussit à s’évader en sautant par la fenêtre du train en marche lors de la traversée d’une zone boisée en Bourgogne. Il parvient à échapper aux coups de feu du commissaire ainsi qu’aux battues des gendarmes et de leurs chiens. Au terme d’une harassante fuite à pied, il s’arrête devant un restaurant de bord de route et se glisse dans le coffre déverrouillé d’une voiture qui se trouve être celle de Corey. Ce dernier, ayant écouté à la radio un flash au sujet de l’évasion et ayant fait mine de ne rien remarquer de la scène, reprend la route et laisse sortir l’homme dans un endroit discret, au beau milieu d’un champ. Les deux hommes d’abord méfiants l’un envers l’autre, finissent par s’entendre et s’empressent de poursuivre leur long et périlleux trajet. Beaucoup plus loin, deux autres sbires de Rico rattrapent et arrêtent la voiture de Corey en vue de l’abattre dans une forêt située le long de la route nationale. Mais Vogel ressort du coffre et tire d’affaire son nouveau complice en tuant les deux hommes, à l’aide des deux armes à feu qui se trouvaient à l’intérieur. C’est en début de soirée que les compères arrivent à Paris et ils entrent dans l’appartement de Corey, resté abandonné et sans électricité ni communication téléphonique durant son absence.

Dès le lendemain, ils décident de s’associer sur un gros coup : le casse d’une bijouterie située place Vendôme. Le cambriolage réussit grâce à la complicité de Jansen (Yves Montand), ancien policier et tireur d’élite devenu malfrat qui surmonte son alcoolisme pour l’occasion. Pendant ce temps, le commissaire Mattei fait pression sur Santi (François Périer), un tenancier de boîte de nuit qui connaît Vogel, et parvient à le contraindre à collaborer. Il remonte par ce moyen jusqu’aux trois hommes et leur tend un piège en se faisant passer pour un receleur. Lors de la rencontre, ils tentent de fuir l’arrestation et sont tous les trois abattus.


SOURCES wikipedia Le Cercle Rouge
PHOTOS  Affiche et extrait du Film & Google Maps
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie