Hôtel du Louvre et de la Paix, Hôtel de la Marine

53 La Canebière, 13001 Marseille
1535
Le Grand Hôtel Louvre et Paix, dit aussi Hôtel de la Marine est inauguré le 15 août 1863, il est considéré alors par beaucoup comme le plus beau des hôtels marseillais, de “réputation universelle” au dire d’une publicité ancienne ! Ce grand établissement de luxe de La Canebière construit par Jean-Charles Pot, abritait 20 salons et 2 restaurants, 150 chambres à l’origine, puis 250 quelques années plus tard, réparties sur 14 000 m² et 6 étages. Sa façade est encore ornée de son nom et de quatre magistrales cariatides représentant les quatre continents…un poisson ailé pour l’Europe, l’éléphant pour l’Asie, le dromadaire pour l’Afrique et le sphinx pour l’Amérique. 

Cour du Grand Hôtel du Louvre et de la Paix

Cour du Grand Hôtel du Louvre et de la Paix

Des sujets représentant le commerce et la navigation encadrent l’horloge du fronton de l’hôtel. Toutes ces sculptures sont l’œuvre de l’aixois Hippolyte Ferrat. C’est dans cet hôtel moderne, équipé d’ascenseurs hydrauliques, de téléphones et d’éclairage électrique, qu’est projeté le 28 février 1896, « Arrivée d’un train à la Ciotat » des frères Lumière. Le 30 novembre 1939, Nancy Wake épouse l’industriel marseillais Henri Fiocca à l’hôtel du Louvre. L’établissement cessera définitivement son activité en 1941, réquisitionné par la Marine Nationale par décret du 11 mars, puis occupé par la Kriegsmarine (marine de guerre allemande), puis repris par la Marine Nationale jusqu’en 1977 et enfin vendu à un grand magasin. C&A y ouvre ses portes en 1984.  Les façades, rénovée en 2014, et les toitures sur la Canebière, la rue des Récollettes et la rue Vincent-Scotto, l’escalier avec sa rampe, le mess des Officiers et la salle des conférences au rez-de-chaussée font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 8 juin 1982.

Le Grand Salon en 1996

L’hôtel est situé sur la Canebière. Le numéro 49 correspond à l’entrée commune des bureaux de l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Marseillaise (AGAM), de la société d’économie mixte Marseille Aménagement et de la Société Locale d’Equipement et d’Aménagement de l’Aire Marseillaise (SOLEAM). Ces trois sociétés sont des entités de la Ville de Marseille et de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole. Le numéro 53 correspond à l’entrée du magasin C&A. Quant au sculpteur de la façade, Hippolyte Ferrat, il est né à Aix-en-Provence le 9 août 1822 et décèdera dans sa ville natale le 24 octobre 1882. Frère aîné du sculpteur Charles Hippolyte Marcellin Ferrat et lauréat de la ville d’Aix-en-Provence, il est admis, le 8 avril 1841, à l’école des beaux-arts de Paris où il est l’élève de James Pradier. Il obtient le second prix de Rome en 1850. Il expose au Salon de Paris de 1849 à 1870.

En 1859, il réalise une statue de l’homme politique François Denis Tronchet pour le Conseil d’État.

En 1860, une fontaine monumentale due à Théophile de Tournadre est construite au centre de la place de la Rotonde à Aix-en-Provence. Des trois statues sommitales, Ferrat réalise l’Allégorie des Beaux-Arts. C’est donc en 1863, qu’il il exécute les quatre cariatides représentant les quatre continents, Europe, L’Asie, L’Afrique et L’Amérique, pour la façade de l’Hôtel du Louvre et de la Paix. Il sculpte également les sujets représentant Le Commerce et La Navigation qui encadrent l’horloge du fronton de cet édifice.

Il réalise trois Couples d’enfants portant les cartouches dédiés à Puget, Constantin et Forbin dans l’escalier d’honneur du musée des beaux-arts de Marseille au Palais Longchamp. Certaines de ses œuvres sont conservées au musée Granet : Le Berger Corydon, le Buste d’Émile Loubon et le Buste de l’Abbé de l’Épée. Il meurt ruiné au vieil hôpital d’Aix-en-Provence le 24 octobre 1882. Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre d’Aix-en-Provence.

Quant à l’architecte du Grand Hôtel de la Paix et du Louvre, Jean-Charles Pot, on retrouve son amour des cariatides au 25 Cours Lieutaud, construit en 1883, qui arbore également 4 remarquables statues en gaine soutenant le balcon du deuxième étage…”Les Quatre Parties du Monde”, comme sur La Canebière.


SOURCES Wikipédia Hotel du Louvre et de la Paix & Vieux Marseille & Wikipedia Hippolyte Ferrat
PHOTOS Archives & Rvalette & Thurel, Françoise / (c) Monuments historiques & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Cartes postales anciennes

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie