Batterie de Mangue

Îles du Frioul, 13007 Marseille
826
Un site impressionnant qui porte encore les stigmates des bombardements d’août 1944. La batterie de Mangue occupe la pointe occidentale de l’île de Ratonneau. Les forces allemandes occupent les îles du Frioul d’octobre 1943 à août 1944, et entreprennent la construction du « Sudwall », ligne de fortifications du littoral méditerranéen sur le modèle du Mur de l’Atlantique.

La presqu’île de Mangue est le premier site à être aménagé. Sept « bunkers » sont répartis sur le plateau, chacun comprenant un affût à l’air libre avec abri soute enterré. Les canons de 150mm récupérés sur l’armée française et d’une portée de 17 km peuvent tirer sur tout l’horizon.

La plate-forme de béton qui domine le plateau abrite le « bunker » de commandement. De nombreux postes de guet, nids de mitrailleuses et autres trous d’hommes parfois reliés par des tranchées assurent la défense rapprochée. 170 artilleurs servent la batterie.

Le 21 août 1944, les canons sont retournés contre Marseille libérée par le Général de Montsabert. Les nombreux trous d’obus sur le plateau attestent de l’intensité de l’attaque des alliés en août 1944.

batterie-de-mangue-ile-de-ratonneau-iles-du-frioul-marseilleMangue reçoit 55 obus du cuirassé Nevada le 24 août et 686 tonnes de bombes que les bombardiers Mitchell larguent entre le 25 et le 27 août.

La garnison allemande des îles, forte de 850 hommes, craignant de tomber entre les mains des troupes coloniales françaises, offre sa reddition aux forces navales américaines le 29 août 1944 à 8 heures du matin.

Découvrez le site le plus complet sur le sujet > Lefrioul.fr


SOURCES http://www.infos-patrimoinespaca.org/
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie