Caveau de la famille Portal, le Soldat à Cheval

Cimetière Saint Pierre, 13005 Marseille
36
Caveau de la famille Portal, le Soldat à Cheval
Arrondissement : 5ème
Au sein de la Pinède du Carré 30 – N°76, du Cimetière Saint Pierre, se trouve l’un des plus beaux caveau du domaine, celui de la famille Portal surmonté du brigadier Raoul Portal (1897-1918) fièrement posé sur son cheval.

Caveau de la famille Portal, le Soldat à cheval, Cimetière Saint Pierre, MarseilleSelon le site marseillesculptee2.blogspot.com, le monument, non signé, “se distingue d’abord par sa statue équestre avant qu’un bas-relief du piédestal ne le montre mourant entre les pattes de son cheval pour avoir tenté de traverser un tir de barrage afin de ravitailler sa batterie en munitions”. Sur le socle apparaît également, sans doute la mère de famille, rongée par la tristesse d’avoir perdu son fils au combat. Difficile de trouver plus d’informations sur les circonstances de la mort de ce jeune soldat de 21 ans. En 1918, la France sort victorieuse mais meurtrie par la guerre avec près de 1 400 000 soldats français et coloniaux décomptés morts, soit 27 % des 18-27 ans, le deuxième taux le plus élevé après la Serbie, qui voit 33 % de sa population (tout âge confondu) disparaître au cours de la Grande Guerre, soit 1 250 000 habitants.

Parmi ces morts, on dénombre, selon les sources, entre 70 et 98 000 soldats coloniaux représentant entre 5 et 7 % du total des pertes militaires françaises. Ces chiffres ne prennent pas en considération le nombre de victimes de la grippe espagnole. Certains historiens, et militaires, parlent de 2 000 000 de soldats français morts aux combats (sans les coloniaux et les disparus) entre 1914 et 1918 (et sans les chiffres de la grippe espagnole). Ce chiffre fut régulièrement évoqué par les associations d’anciens combattants de la guerre de 1914-1918.

Sur les monuments aux morts, la liste des morts est souvent incomplète, et par exemple, les disparus ou fusillés des mutineries, ou d’autres exécutions sommaires (ex : refus d’obéir à un ordre) n’y figurent pas.


SOURCES marseillesculptee2.blogspot.com & Mairie de Marseille & Wikipedia Pertes humaines de la Première Guerre mondiale 
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie