Monument à l’Abbé Dassy

Jardin Puget, 13007 Marseille
363
Monument à l’Abbé Dassy
Arrondissement : 7ème
jardin-de-la-colline-puget-parc-de-la-colonne-marseille-6Cette statue en marbre de 1892 signée Alexandre Falguière, rend hommage à Louis Toussaint Dassy né à Marseille le 1er novembre 1808 et mort à Cauterets le 23 août 1888, un abbé, historien et fondateur de l’Institut des jeunes aveugles et sourds-muets de Marseille. Cette sculpture représente l’abbé Dassy posant une main sur l’épaule d’un petit garçon et tenant de l’autre un livre, tandis qu’à ses pieds une fillette aveugle est assise, un livre ouvert sur les genoux.

Trois de ses sœurs se font religieuses.Expatrié en Suisse romande en raison des évènements politiques, il est ordonné prêtre en 1831 à Fribourg chez les Oblats de Marie Immaculée fondés par Mgr Eugène de Mazenod.

En 1834 il est nommé dans l’Isère à Notre-Dame de L’Osier ; c’est là qu’il entreprend ses premières études archéologiques.

En 1846 il est appelé à Notre-Dame du Bon Secours dans le Vivarais, puis l’année suivante à Nancy et enfin à Bordeaux. C’est dans cette dernière ville qu’une rencontre avec un jeune aveugle déclenchera sa vocation.

monument-a-l-abbe-dassy-alexandre-falguiere-parc-ouget-marseille-2De retour à Marseille il crée avec l’aide de Mlle Bouffier, jeune sœur de Mme Hippolyte Dassy, femme de l’un de ses frères, un premier établissement pour venir en aide aux aveugles dans des locaux situés au no 59 du boulevard de la Madeleine, actuellement boulevard de la Libération.

Les locaux inaugurés le 8 avril 1858 deviennent rapidement trop exigus et une nouvelle construction est réalisée en bas de la colline Notre-Dame de la Garde près du jardin Pierre Puget.

L’inauguration de ce nouvel établissement qui prendra le nom d’Institut des jeunes aveugles « l’arc en ciel », est effectuée le 6 avril 1860. L’abbé Dassy crée des œuvres identiques à Toulouse et Lyon.

monument-a-l-abbe-dassy-alexandre-falguiere-parc-ouget-marseilleEn 1858, il est élu à l’Académie de Marseille où son frère Joseph peintre et conservateur du musée l’avait précédé ; il prononce son discours de réception le 30 mai 1858 et le président Clapier lui répondra. Il en devient secrétaire perpétuel en 1866 et en écrit l’histoire.

En voyage à Cauterets il y meurt le 23 août 1888. Sa dépouille est placée dans le caveau de la chapelle de l’établissement qu’il a créé ; un monument funéraire sculpté par Henri-Édouard Lombard le représente agenouillé.

Peu de temps avant sa mort, le 23 janvier 1886, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur. Une rue de Marseille porte son nom.


SOURCES Wikipédia
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie