Colonne de Pierre Puget par Étienne Dantoine

Rue de la Palud, 13001 Marseille
818
Colonne de Pierre Puget par Étienne Dantoine
Arrondissement : 1er
Au n° 25 de la rue de Rome, à l’angle avec la rue de la Palud, se trouve une maison à pan coupé construite par le sculpteur Pierre Puget. Devant cette maison se trouvait une fontaine construite en 1685 à la demande du premier échevin François Borély estimant « qu’il était absolument nécessaire de faire une fontaine à la rue de Rome pour l’usage des habitants du quartier et aussi pour abreuver le bétail. ». Cette fontaine est remplacée en 1801 par une colonne surmontée du buste de Pierre Puget réalisé par le sculpteur Dantoine. Quant à la maison, très endommagée, elle a pu bénéficier d’une restauration en 2017.

Pierre Puget, né le 16 octobre 1620 à Marseille, et mort dans la même ville le 2 décembre 1694, est un sculpteur, dessinateur, peintre et architecte français. Il fut célébré par de nombreux auteurs au xviiie et xixe siècle comme « le Michel-Ange de la France », l’un des représentants de l’esprit classique français du Grand siècle dans la sculpture, comme le fut Nicolas Poussin pour la peinture. Il est l’un des introducteurs de l’Art baroque en France, bien illustré par ses réalisations architecturales. À la fois artiste et artisan, il peut être considéré comme un exemple de créateur complet, dont le talent transcende les techniques. Lire la Biographie complète

Né à Carpentras, le sculpteur de la Colonne, Étienne Dantoine, vient à Marseille en 1747 et travaille le dessin et le modelage à l’Académie de peinture tout en faisant son apprentissage chez un faïencier. Après un séjour à Rome où il remporte le prix du Capitole, il rentre en France et exécute le Monument funéraire de Mgr d’Inguimbert (1774) placé dans le chœur de la chapelle de l’Hôtel-Dieu de Carpentras. Il exécute ensuite le groupe monumental de la fontaine des Trois Grâces (1776) à Montpellier et à cette occasion reçoit une pension viagère accordée par la ville de Montpellier. Il part ensuite à Paris où il se marie et revient à Marseille et s’installe rue Paradis. Des malheurs frappent bientôt l’artiste : sa femme meurt et la ville de Montpellier cesse de lui payer sa pension viagère. Dantoine se fait remarquer aux expositions de l’an VIII (1800) et de l’an XI (1803) avec un projet de monument public représentant le Languedoc sous la forme d’un Génie reliant l’Océan et la Méditerranée, allusion au canal des deux mers. Il expose aussi une Boule du monde sur laquelle reposent la Justice, la Sagesse et la Prudence. Il réalise en 1803 à Marseille le Monument à Homère, une colonne antique provenant de la crypte de l’abbaye Saint-Victor et surmontée du buste d’Homère.

En 1806 il sculpte le Cénotaphe du général Desaix, composé d’une urne funéraire en marbre à sommet d’une colonne de granit, érigé à l’origine sur la colline Bonaparte, actuel jardin Pierre Puget. Ce monument a été déplacé au château Borély. En 1799 il est reçu à l’Académie de Marseille. Après sa mort survenue le 23 mars 1809, M. Simon-Célestin Croze-Magnan rédige une note historique sur Dantoine et Giry, peintre, morts dans le courant de la même année, qu’il lit au cours de la séance publique de l’Académie de Marseille tenue le 26 août 1801


SOURCES Wikipédia Etinne Dantoine & Wikipedia Pierre Puget
PHOTOS Google Street MapRobert Valette & Archives non créditées
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution


Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie