Centre International de Recherche sur l’Anarchisme, L’ordre dans le désordre

50 rue Consolat 13001 Marseille
153
Centre International de Recherche sur l’Anarchisme, L’ordre dans le désordre
Arrondissement : 1er
Site Internet : cira-marseille.info
« L’anarchie ce n’est pas le chaos, mais l’ordre sans le pouvoir… ». Malgré son ADN l’anarchisme est souvent lié à un contexte péjoratif. Il trône dans le dictionnaire des synonymes de référence assujetti de 2 de ses principes politiques…égalité et liberté et de 7 sens autour du désordre…du chaos, de la confusion, du gâchis, du trouble, de l’émeute et de la pagaille ! Et bien il existe à Marseille un endroit unique en France, qui tente de remettre justement de l’ordre autour de son vaste sujet.

Ce sont ainsi déjà plus de 6300 livres (5600 en français, 450 en castillan, 200 en italien, 100 en anglais) et plusieurs milliers de brochures, tracts, journaux internationaux et films qui ont méthodiquement rejoints les armoires en bois et les petites fiches d’index de ce local au passé mystérieux et à la belle architecture voutée, en pierre et en bois, rappelant l’atmosphère…d’une petite chapelle ! Le CIRA a été fondé à Marseille en 1965 par une poignée de militants. Le principal objectif de cette association est de collecter, de classer et d’archiver tout ce qui a un rapport avec l’anarchisme, favorable ou critique…mais surtout favorable ! Le CIRA compte environ 300 membres, originaires de toutes les régions de France et de l’étranger. Au départ cette base phocéenne était un dépôt-annexe du CIRA de Lausanne, fondé en 1957. Puis le marseillais est devenu plus autonome tout en gardant des connexions helvétiques, changeant d’adresses à plusieurs reprises, passant de la rue des Convalescents à l’ancien siège d’une Église arménienne rue Saint-Dominique avant d’acquérir en 2012 ce local atypique de la rue Consolat grâce à la constitution d’une cagnotte et à la vente de cuvées de vin. C’est sous le portait de Georges Brassens, adhérent à la Fédération anarchiste entre 1946 et 1948 et celui de la révolutionnaire Louise Michel figure du mouvement, décédée à Marseille en 1905, que l’on peut consulter et emprunter ce fond documentaire exceptionnel, que l’on soit militant, étudiant, chercheur, écrivain, journaliste ou simple curieux.

Que ce soit la rédaction du Monde ou encore des réalisateurs préparant un film, le CIRA est ainsi souvent sollicité afin d’explorer ses plus de 3200 publications anarchistes parues en langue française depuis 1850, ses documents écrits dans une vingtaine de langues et ses documents iconographiques, travaux universitaires et dossiers biographiques.


SOURCES Centre International de Recherche sur l’Anarchisme
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie