Rue des Trois-Frères-Carasso, héros et drame familial

Rue des Trois-Frères-Carasso, 13004 Marseille
19
Rue des Trois-Frères-Carasso, héros et drame familial
Arrondissement : 4ème
Une plaque rappelle aux passants, l’histoire tragique de l’héroïque famille Carrasso, à laquelle cette rue rend hommage. L’artère doit son nom à trois frères morts pendant la Seconde Guerre mondiale : Jean Carasso, âgé de 31 ans, fusillé au mont Valérien le 20 octobre 1943, René Carasso, âgé de 22 ans, déporté en Allemagne et porté disparu ainsi que Roger Carasso, âgé de 17 ans, tué en combat place Castellane le 22 août 1944 à Marseille.

Jean Carasso est né le 23 septembre 1912 à Smyrne (Turquie). Il fut fusillé comme otage le 2 octobre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes. Ce résistant fut syndicaliste et communiste ; secrétaire du syndicat des produits chimiques de la région parisienne CGTU, puis CGT avant la Seconde Guerre mondiale et, en 1938-1939, un des secrétaires des syndicats ouvriers de la région parisienne. Lire sa biographie complète.

Roger Carasso est né le 5 juillet 1927 à Marseille, mort en action le 25 août 1944 à Marseille ; résistant FFI. Il était lycéen au lycée Saint-Charles. Il était le fils de Samuel (Samy) Carasso et avait sept frères, qui furent tous impliqués dans la résistance communiste. Deux de ses frères devinrent journalistes après-guerre : Alfred travailla pour La Marseillaise et Marcel devint secrétaire général de L’Humanité (1951-1953) puis rédacteur en chef de La Marseillaise (1953-1957). Roger Carasso fut tué en action Place Castellane lors des combats pour la libération de Marseille. Il obtint la mention « Mort pour la France ». Une plaque commémorative au 11A rue Louis-Astruc dans le 5e arrondissement de Marseille lui rend également hommage ainsi qu’à Léon Lachamp et à Gabriel Falcone. Il apparaît enfin sur la stèle Place Castellane.

Le nom de la rue est choisi par délibération du Conseil municipal du 27 juillet 1946. Elle s’appelait auparavant « Rue du Jardin-des-Plantes ». La rue est classée dans la voirie de Marseille par décret municipal du 28 avril 1855. Un jardin botanique se trouvait au xviiie siècle dans le domaine des anciens Chartreux, d’où l’ancien nom de la rue. Ce jardin est détruit en 1858 pour la construction de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille.


SOURCES fusilles 40-44 & wikipedia Rue des Trois-Frères-Carasso
PHOTOS fusilles 40-44 & wikipedia Rue des Trois-Frères-Carasso
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie