Champ de Manœuvres de l’Anse du Pharo

Rue des Catalans 13007 Marseille
129
Champ de Manœuvres de l’Anse du Pharo
Arrondissement : 7ème
Difficile à imaginer, mais c’est bien ici, au pied de ce promontoire situé entre l’anse du Pharo, la plage des Catalans et le Parc du Pharo que se trouvait au XIXe siècle un champ de tir et de manœuvres de l’armée française. Un site aujourd’hui occupé en partie par le Cercle des Nageurs, l’École primaire publique Pharo Catalans, le Cirfa et une immense résidence d’habitation notamment occupée par des militaires…un site qui verra aussi une fonderie, des bains et des courses de taureaux !

Plan de 1914

Sur les hauteurs du champ de manœuvre se trouve dès 1859 une batterie militaire. Elle sera réorganisée en 1877. On l’armera alors de 3 canons G de 19 cm Mle 1878 sur affût G PC et d’un canon de 19 cm Mle 1875-76 sur affûr G PA. Dans les années 1920 le terrain de manœuvres sera utilisé pour des exercices de cavalerie. Pendant la seconde guerre mondiale les hauteurs du site de la batterie de la Désirade servit pour l’installation d’un bunker dans le cadre du dispositif de défense allemand “Sudwall”.

C’est lors de la libération de Marseille à l’automne 1944 que les américains débarquèrent ici leur matériel dans l’Anse du Pharo. En effet la passe du Vieux-Port était alors obstruée par les débris du Pont Transbordeur et les bassins de la Joliette étaient inutilisables. Selon un lecteur de cette fiche le champ de tir existait encore en 1965.

Le site en 1864 “Le Pharo à Marseille” de Philippe Auguste JEANRON

Le pharo, orthographié aussi faro, appelé “tête de More”, “lou Mourré” signifie en terme de marin “musoir”, nom qui est donné aux moles défendant l’entrée des ports. Cette anse du pharo est située sur une butte naturelle sur laquelle se trouvait autrefois une vigie. Sur ce terrain du Champ de Manœuvres fut érigée la rue Infirmeries Vieilles afin de rappeler le souvenir du Lazaret des Catalans tout proche. La rue aujourd’hui longue de 180 mètres prendra le nom “des Catalans” en 1987. Dans cette voie fut ouverte en 1836 la Fonderie Benet, une usine pour la fabrication de chaudières pour bateaux à vapeur et à proximité se trouvaient dès 1861 les Bains des Catalans. A la fin du XIXe siècle s’installèrent également des arènes ou se déroulèrent des courses de taureaux ! Le champ de manœuvre était ceinturé entre l’anse du Pharo et le Boulevard du Pharo.

Le site du Champ de Manœuvres et le début de la construction des résidences

C’est au début du XXe siècle que l’anse se spécialise dans la fabrication de bateaux de pêche mais un chantier naval existait déjà fin XVIIIe siècle. L’anse connu les premiers établissements de bains de mer imaginés à Marseille, ceux de la Dame Mercier en 1807, puis ceux à caractère médical du docteur Giraudy (1818-1825) qui créa ensuite un second établissement à la Plage d’Arenc. Sur le rocher de trouvèrent entre 1812 et 1860 les premiers restaurants de la Réserve avant son transfert sur la Corniche par Marius Roubion.

Aujourd’hui une partie de l’ancien champ de manœuvres est occupé par le Cercle des Nageurs, l’École primaire publique Pharo Catalans, le Cirfa et une immense résidence d’habitation notamment occupée par des militaires. L’Anse du Pharo accueille quant à elle un village d’entreprises du nautisme.


SOURCES Marie Louise BICAIS MÜLLER & Dictionnaire Historique des rues de Marseille par Adrien Blès
PHOTOS Cartes postales anciennes et extrait de plan & Tableau Le Pharo à Marseille de Philippe Auguste JEANRON & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie