Piédestal n°1 du Monument de Pierre Puget par Henri Lombard

Parc de l'Espérance, 13014 Marseille
36
Piédestal n°1 du Monument de Pierre Puget par Henri Lombard
Arrondissement : 14ème
Le haut du Parc de l’Espérance accueille une grande statue d’inspiration antique…une femme et un enfant, malheureusement décapité. Elle trône sur un trottoir comme oubliée, alors qu’il s’agit tout bonnement d’une des trois parties du monument à Pierre Puget ! Un emplacement totalement incohérent pour ce vestige plus que centenaire.

Quand il était encore en une seule partie ce monument en marbre de 1905, signée Henri Lombard représentait Pierre Puget sculptant le Milon de Crotone l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce antique. Le piédestal de 1906 a été réalisé pour des raisons de coût par des ouvriers spécialisés italiens de la maison Nicoli, installée à Carrare…cette délocalisation suscita la colère du syndicat français des entrepreneurs de monuments funéraires qui aurait souhaité que cette mission soit confiée à des artisans du cru.

C’est le 16 septembre 1906, après bien des déboires et dix ans après l’ouverture du concours lancé par la Ville et le Conseil général que le président de la République Armand Fallières, de passage à Marseille pour visiter l’Exposition coloniale, inaugure solennellement le monument. Celui-ci se trouvait Place de la Bourse actuelle Place du Général de Gaulle. Une fois démantelé, le haut de la statue a été placé à l’entrée du Parc de la Colline Puget où l’on peut toujours l’observer.

L’un des parties du piédestal a été placée ici, l’autre représentant un homme drapé d’un tissu blanc se trouve à l’entrée du Parc. Quant à la troisième partie, elle a tout simplement disparu. Difficile de trouver une date précise et la raison de ce démantèlement et le pourquoi de l’emplacement actuel de ce piédestal, qui n’est pas valorisé ni protégé.

Découvrez toutes les fiches liées à Pierre Puget

Le sculpteur Henri-Édouard Lombard est né à Marseille le 20 janvier 1855 et mort à Paris le 25 juillet 1929. Il est élève à Marseille au lycée Thiers, puis de l’école des beaux-arts de Marseille avec son frère Frédéric (1850-1906) qui sera architecte. Il est alors élève d’Antoine Bontoux. Il obtient une bourse de la ville et s’installe à Paris où il travaille dans l’atelier de Jules Cavelier. Il obtient un deuxième prix de Rome, puis le grand prix de Rome de 1883 pour La Mort de Diagoras de Rhodes. Il reçoit des commandes de particuliers et de l’État. Il réalise ce Monument à Pierre Puget érigé en 1906. Il réalise également la statue de L’Été en 1906 pour le jardin des Tuileries à Paris. Sculpteur fort apprécié, on retrouve ses œuvres sur les frontons du palais de justice de Nice (La Justice entre la Force et la Vérité, 1893), ou la Caisse d’épargne de Marseille (La Provence rurale et maritime, 1908) ou encore au Grand Palais à Paris (La Paix, 1900). Au Salon de 1894, il présente une Nymphe chasseresse. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1894, et reste professeur de modelage aux cours du soir à l’École des beaux-arts de Paris jusqu’à sa mort.

Il est enterré au cimetière de Bandol où il possédait la villa La Tartane située boulevard Victor Hugo.


SOURCES Wikipédia Pierre Puget & Wikipedia Henri-Édouard Lombard & marseillesculptée
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Archives non créditées
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie