L’esplanade des moulins, XVIIème siècle, Allauch

Allée des Grands Vents, Allauch
12
L’esplanade des moulins, XVIIème siècle, Allauch
Arrondissement : Autour de Marseille
Site Internet : allauch.com
Avec les ruines de cinq moulins à vent datant du XVIIème siècle et sa table d’orientation située à son extrémité, l’esplanade des moulins d’Allauch offre une formidable vue panoramique de Marseille avec Notre Dame de la Garde et parfois les îles du Frioul et de Riou lorsque la clarté du ciel le permet.

Selon le site officiel de la commune, les moulins ont probablement toujours été présents à Allauch. D’abord situés à l’intérieur du château (12ème siècle), puis au Nord de la Rue Notre-Dame, on les trouva ensuite sur l’actuelle place de l’eglise Saint-Sébastien jusqu’à ce que la construction de celle-ci leur coupe le vent et oblige à les déplacer, une nouvelle fois, vers l’esplanade actuelle qui n’était alors qu’une butte. En 1936, date du premier cadastre d’Allauch parvenu jusqu’à nous, il n’existe que deux moulins. Ces moulins, prospères jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, ont cessé de battre le blé à l’aube de l’ère industrielle. En 1900, ayant perdu leurs ailes, ils furent réduits à la fonction de grange à paille. Au moment des grands travaux d’adduction d’eau, vers 1950, un grand bassin réservoir fût construit à l’extrémité de la butte.

On ne pouvait donc pas mieux faire que de tout aplanir afin d’y installer un petit jardin belvédère et ainsi recevoir une table d’orientation en 1977. De nos jours, deux moulins ont été rénovés : le moulin Camoin qui a été partiellement rénové et le moulin Louis Ricard qui a été rénové et mécanisé comme à l ‘origine. Il se visite tous les dimanches.

Le Moulin Camoin, datant du XVIIème siècle, il a été rénové une première fois en 1936 pour son gros œuvre et en 1970 pour le toit et les ailes. Il sera confié par le Président Augustin Camoin au Syndicat d’Initiative qui en fera le musée du vieil Allauch. L’intérieur du moulin ne se visite pas, mais nous pouvons observer à travers sa porte vitrée, une « scène » de la vie d’un meunier et d’une meunière au 17ème siècle. Le Moulin Louis Ricard, cinquième et dernier moulin construit sur l’esplanade Frédéric Mistral, fut bâti en 1729 par Louis Ricard, boulanger à Allauch. Le moulin Louis Ricard est le seul parmi les 5 situés sur l’esplanade qui possède une cave. Seuls quelques moulins en Provence sont construits avec cave. Ils sont appelés  » moulins de crotte  » terme qui signifie cave en langue d’Oc. Les caves servaient de greniers pour entreposer le grain et les voiles.

Cette particularité est très rare en Provence puisque les moulins étaient généralement construits sur une butte. De forme cylindrique, le moulin Louis Ricard est dit de type  » tour « , son assise fixe est réalisée en maçonnerie et surmontée d’une toiture pouvant pivoter à 360° afin d’orienter les ailes face au vent. Les moulins provençaux n’ont qu’un étage, généralement avec ossature et escalier en bois. Les ailes, entrainées par le vent, actionnent la lanterne et le gros fer qui transmettent leur mouvement à la meule tournante. Le blé, versé dans la trémie, est alors écrasé entre la meule dormante (fixe) et la meule tournante. La farine est récupérée au rez-de-chaussée dans une huche en bois. Par petits groupes, le meunier vous conte l’histoire des moulins et vous explique la transformation du vent en force motrice et du blé en farine.


SOURCES Ville d’Allauch
PHOTOS Ville d’Allauch & Carte postale ancienne & Illustration Ducourtioux
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie