Ex Tati, Ex Souk de Nour, Normal, l’immeuble maudit de la rue de Rome

2A rue de Rome, 13001 Marseille
506
Ex Tati, Ex Souk de Nour, Normal, l’immeuble maudit de la rue de Rome
Arrondissement : 1er
A Marseille, perdure une certaine tradition de l’incendie, parfois fortuit, souvent volontaire. En 1938 ce sont les 3500 m² des splendides “Nouvelles Galeries” de la Canebière qui partiront en fumée entraînant le décès de 73 personnes, la mise sous tutelle de la ville et la création du bataillon des marins-pompiers. Et c’est bel et bien ce corps d’élite qui permettra de sauver le grand magasin Tati de la rue de Rome le 21 novembre 2014. 5 minutes après le début d’un terrible incendie 60 hommes et 16 véhicules de secours étaient sur place, 3 heures après le feu était circonscrit…la ville a appris de ses erreurs mais la marque iconique ne s’en relèvera pas laissant ce bel écrin de style années 30 désespérément vide jusqu’en septembre 2020…mais la malédiction a continué !

C’est à cette date que le fantôme du bazar de Tati (précédemment un magasin de la chaîne Unip) laissera sa place au souk de Nour d’Egypte ! On avait pris l’habitude d’arpenter avec gourmandise les lieux intimistes dédiés à la culture égyptienne créés par Tamer et Agnès Shabana…entre leur cantine très prisée de la rue Bernex (2013) lovée dans un ancien bain douche, le traiteur Balady (2019) tout proche ou encore une échoppe de street food sur la Canebière (2018). Mais avec leur nouveau bébé le couple s’était lancé ici un défi de taille XXL en voyant au final trop grand avec près de 900 000 € de travaux…en effet le lieu a finalement fermé ses portes en 2022-2023 suite à l’enquête de police baptisée  « opération Pharaons » ayant révélé du travail dissimulé et du blanchiment en bande organisée ! L’immeuble arborait une déco extérieure très graphique signée de l’artiste Tabas et avait conservé dès l’entrée en clin d’œil la mosaïque rose et bleue de son prédécesseur, Tati. Il faut l’avouer aux premiers pas on était un peu perturbé par les 1200 m² des lieux contrastant avec les tailles beaucoup plus modestes et chaleureuses des autres « Nour ». Mais au fur et à mesure de la déambulation on oubliait le plafond de béton et les tuyaux apparent pour débuter, dans une déco très soignée, une belle escapade au Moyen-Orient avec ses carrioles de street-food proposant le kochari, la spécialité du Caire, ou en dégustant un exceptionnel (mais coûteux) Baklava au salon de thé, ou encore des mezzes égyptiens et des spécialités méditerranéennes dans la grande cantine à l’étage. La partie souk, en version Noailles chic mais avec aussi des petits prix à la Tati, proposait 4 corners proposant tapis, bijoux, luminaires, sacs, épices, savons et aussi une jolie petite librairie dédiée au pays des pharaons mais aussi à la ville de naissance du rappeur Akhenaton…

Mais le lieu est donc à nouveau maudit, les portes sont closes et le Nour d’Egypte de la rue Bernex a également été vendu…fin d’une aventure et de la success-story de Tamer, égyptien débarqué au début des années 2000 à Marseille, sans le sou et ne parlant pas un mot de français…mais qui s’est brûlé les ailes. Durant l’été 2023 on parlait de l’arrivée d’un magasin de la chaîne danoise Normal déjà présente sur la rue Saint-Ferréol au n°39.


SOURCES Tourisme-Marseille.com & La Provence
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie