Chapelle de Saint Jean du Désert, Église ukrainienne gréco-catholique

65 Chemin de la Parette, 13011 Marseille
21
Chapelle de Saint Jean du Désert, Église ukrainienne gréco-catholique
Arrondissement : 11ème
Le 11 août 1888, le noble Benoît Monier fit donation d’un coin de pinède sur le chemin de la Pomme afin d’y édifier une église. Trois ans plus tard, Jean Chieusse, maître maçon, y entreprit la construction d’une chapelle qui, payée par les « possédants de biens », ne fut pas détruite à la Révolution et donna son nom au quartier.

Le riche banquier et négociant Joseph Fabre, qui possédait un domaine dans le quartier, y installa vers 1675 une faïencerie. II en confia la direction à Joseph Clérissy de Moustiers, qui se fixa à Marseille et y forma une lignée de faïenciers de grande renommée. Ce quartier, longtemps champêtre, possédait de nombreuses bastides : celle de l’échevin Moustier, celle de la famille Clary, qui passa à Antoine d’Anthoine, baron de Saint-Joseph, celle de l’écrivain Lantier et de son petit-neveu, le poète Gaston de Flotte, fréquentée par les plus grands littérateurs du XIXe siècle. Lors du début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine en mars 2022, l’église est rapidement devenue le point central de la solidarité, avant que la mairie de Marseille n’ouvre un point de collecte à l’hôtel de Ville. D’ici est parti des tonnes d’aide…médicaments, vêtements, alimentation…

La chapelle est ouverte tous les samedis et dimanches de 9h30 à 12h.


SOURCES Plaque de la ville de Marseille & Marsactu
PHOTOS Brigitte Ricou & Fr.Latreille
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie