Chantier Naval Borg…Borg…Borg to be alive !

25 Esplanade du Pharo, 13007 Marseille, France
1058
Chantier Naval Borg…Borg…Borg to be alive !
Arrondissement : 7ème
Site Internet : chantiernavalborg.com
Fraîchement élu, le Président Emmanuel Macron s’échappait en juillet 2017 avec sa femme Brigitte pour quelques jours d’escapade à Marseille. A la recherche d’un lieu off, on murmura à l’oreille du Président le nom du Chantier Borg, le dernier atelier de restauration de barquettes marseillaises, labélisé depuis 2008 Entreprise (familiale) du Patrimoine Vivant et “Artisan d’Art” depuis 2010…

Chantier Naval Borg, Village d'Entreprises Nautiques de l'Anse du Pharo, MarseilleArrivé sur place, ni tapis rouge, ni apparat pour le couple présidentiel, mais le maître des lieux, Denis Borg, accueillant le couple, torse nu, en short et sandales ! Nul doute que le chef de l’Etat a ressenti ici un esprit vrai, authentique, un Marseille qu’ont peut-être seulement connu les anciens…un lieu d’amitié, de famille, façonné par trois générations de Borg depuis 1956. Chaque recoin de cet atelier raconte une histoire, des moments de vie, de partage. Charpentiers de marine, apprentis, artistes, visiteur d’un soir, président…tous ceux qui sont passés ici y ont laissé des souvenirs ou des petites traces encore visibles telle cette étonnante scénographie liturgique tapissant les murs du chantier.

On se prend à imaginer que ces ex-voto marquent l’entrée d’un temple, un site de préservation et de transmission d’un certain art de vivre à la marseillaise, labélisé entreprise du patrimoine vivant et Patrimoine Immatériel de l’Unesco.

Chantier Naval Borg, Village d'Entreprises Nautiques de l'Anse du Pharo, MarseilleIci, Denis restaure depuis 2001 comme son grand-père Guillaume (charpentier de Marine italien, dont le chantier naval se trouvait à Sousse en Tunisie) et son père Michel, des bateaux en bois, grâce à l’apport de chêne, de frêne ou encore de mélèze. A son tour il partage son savoir-faire en invitant notamment le grand public à façonner des barquettes en modèle réduit, afin de ressentir les matières et l’ADN du métier d’artisan d’art.

Le chantier s’est également ouvert à la décoration marine, dont le mobilier se retrouve dans les hôtels les plus branchés de St Tropez, à l’antithèse de l’univers feutré et humble de ce repaire magique et intemporel de l’Anse du Pharo, les pieds dans l’eau, face au Mucem, accueillant ici tous ceux qui partagent ses valeurs humaines, lors d’ateliers ou d’événements qui s’ancreront sans nul doute dans leurs mémoires.

Le Chantier Naval Borg fait partie du Village d’Entreprises Nautiques de l’Anse du Pharo. Un projet à l’horizon 2024 qui va profondément modifier le domaine mais épargner de la modernisation l’écrin de Borg ainsi que celui du Chantier Naval Sainte-Marie. Le Chantier Borg est ouvert au public lors d’ateliers et d’événements (journée du patrimoine, soirée, visites de groupe) ou sur rendez-vous afin de chouchouter votre barquette marseillaise dont voici ci-dessous l’histoire racontée par le Chantier Borg himself.

La Barquette Marseillaise

Chantier Naval Borg, Village d'Entreprises Nautiques de l'Anse du Pharo, MarseilleDe la virée en amoureux à la sortie en famille…symbole de la vie maritime marseillaise et incarnation du savoir-faire naval de nos chantiers, la barquette marseillaise et ses cousins Pointus, Gozzo, Tartanes, sont des bateaux marins, robustes et confortables. La barquette marseillaise est la digne représentante d’une grande famille de barques méditerranéennes, tel que le gozzo napolitain ou le mourre de pouar, barque provençale dont le nom signifie « museau de cochon », présente à Marseille depuis le XVIIIème siècle. Barquette, en provençal comme en italien barqueto, désigne une petite embarcation. On y trouve l’origine d’où sont issus les charpentiers de marine qui « inventèrent » la barquette marseillaise. Avant le développement du fret maritime et la venue des bois exotiques, les barquettes étaient construites en chêne pour la charpente axiale, en frêne pour la charpente transversale (Varangues et Allonges) et en bois résineux pour le bordé.

Chantier Naval Borg, Village d'Entreprises Nautiques de l'Anse du Pharo, MarseilleSouvent les plans de pont étaient bordés en planches de grand bassam (bois prestigieux imputrescible) de nos jours les essences sont remplacées par l’iroko, le niangon. Ce sont les charpentiers de marine du grand sud de l’Italie qui ont importé les formes de ces bateaux et leurs caractéristiques techniques à la fin du XIXème siècle et qui perdure toujours. A quoi reconnaît-t-on une barquette marseillaise ?  à leur galbe, adapté à la navigation dans la baie de Marseille. Le capian, pièce d’étrave située à l’avant, sert à amarrer le bateau. Sa forme allongée rehaussée de « joues » est symbole de virilité. Sa forme et sa taille font office de signature du constructeur du bateau. Les barquettes fonctionnaient à l’origine à la voile. C’était un moyen de reconnaitre les barquettes des autres bateaux, autrefois. L’apparition du moteur à partir des années 1920 viennent modifier les formes de la barquette, qui s’arrondissent à l’arrière. Aujourd’hui presque toutes motorisées, seule une centaine d’entre elles navigue encore à la voile sur l’ensemble du bassin méditerranéen.

Chantier Naval Borg, Village d'Entreprises Nautiques de l'Anse du Pharo, MarseilleDe la pêche à la plaisance, la barquette reste dépositaire de la culture du cabanon. Hier utilisées pour la pêche professionnelle, elles sont aujourd’hui très majoritairement dédiées à la plaisance et à la pêche de loisir, pour lesquelles elles offrent une excellente tenue en mer. De nombreuses barquettes ont été construites pour la plaisance, comme en témoignent leurs aménagements : le « roof » par exemple, cabine ajoutée pour le confort des plaisanciers, apparaît sur les barquettes dès les années 1920, date à laquelle la navigation de plaisance se démocratise. Aujourd’hui, la plupart des barquettes disposent de cabines, sont motorisées et parfois même transformées par leurs propriétaires.

Cependant, la barquette est encore l’outil de travail des patrons pêcheurs dits « petits métiers » marseillais : on compte en effet une trentaine de marins pêcheurs sur barquettes traditionnelles sur la seule ville de Marseille.


SOURCES Chantier Naval Borg (partie sur la barquette)
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie