Théâtre de l’Œuvre, depuis 1937, à l’italienne

1 Rue Mission de France, 13001 Marseille
3835
Théâtre de l’Œuvre, depuis 1937, à l’italienne
Arrondissement : 1er
Site Internet : theatre-oeuvre.com
Crée en 1937 par L’ association La Paix, le théâtre de l’Oeuvre à vocation sociale et caritative se situera d’abord au 3 rue de Turenne. Détruit par la création de l’A50 il reprendra vie en 1965 au 1, rue Mission de France, dans une vieille remise des Nouvelles Galeries, endommagée par l’incendie de 1938 ! Aujourd’hui l’un des derniers théâtres à l’italienne de Marseille et ses 200 fauteuils, a rouvert ses portes le 7 avril 2016 après une phase de travaux et un nouveau projet…le « Toit-Théâtre de l’Œuvre »… regrouper en un même lieu, l’actuelle salle de spectacles, une résidence d’artistes, des activités associatives et de l’hébergement social.

Ce théâtre ce n’est pas qu’une très belle salle à l’italienne, mais un immeuble entier, avec des loges fascinantes (où coule la source du Lacydon !), un atelier d’ébénisterie, de couture, de mécanique, trois salles de répétition, un étage pour les décors et les accessoires, 2 000 costumes, des archives incroyables sur le monde du théâtre, une salle de stockage et de réparation pour les tissus…et ce lieu c’est aussi une histoire ! L’association La Paix a été créée en février 1931. Il s’agit d’une des plus anciennes associations marseillaises et son histoire est remarquable à plus d’un titre : au-delà de son aspect culturel, via son théâtre, l’ association La Paix poursuit avant tout une mission historique sociale et caritative auprès de personnes en difficulté.

Son fondateur, immigré, ouvrier italien, a en effet fuit le fascisme italien dans les années 20, et a fondé à Marseille l’ association spiritualiste et philanthropique « Société la Paix » (dénomination initiale).

Dans les locaux annexes du premier Théâtre de l’Œuvre créé en 1937 au 3a, rue de Turenne, à Marseille, où l’association avait son siège, étaient donnés des cours totalement gratuits de toutes les matières scolaires classiques, ainsi que des formations de couture, de chant et de théâtre, et de ce que l’on appellerait aujourd’hui « économie et vie pratique », de la cuisine à la gestion de budget. Le théâtre servait d’appui financier à l’association pour ses actions philanthropiques et des filiales furent fondées à Aix-en Provence, à Casablanca en 1938, et à Nice.

Pendant la guerre de 1939-1945, des réfugiés venus de toute l’Europe, des résistants et des victimes de persécutions furent hébergés et nourris dans les locaux de la rue de Turenne.

theatre-de-l-oeuvre-association-la-paix-1-rue-mission-de-france-13001-marseille-61Des millions de repas furent servis, et plus de 1000 familles furent hébergées chaque année de guerre. L’ association comptera jusqu’à 800 membres ; son fondateur sera décoré de la Croix de Guerre et de la Médaille de la Résistance. Le premier théâtre de l’Œuvre a été détruit pour laisser place à l’arrivée de l’autoroute Nord, à la Porte d’Aix. Dans les années 50, l’association La Paix emménage dans une vieille remise des Nouvelles Galeries, endommagée par l’incendie de 1938 et restée en l’état.

Dans un esprit de compagnonnage participatif, les adhérents d’alors restaurent l’immeuble de la rue Mission de France et créent, dans la rue perpendiculaire (la rue Thubaneau, ayant vocation à devenir la rue des Arts), un deuxième Théâtre de l’Œuvre.

A partir de 1965, la salle de spectacle reprend du service avec son faux balcon (en hommage aux vrais balcons de l’ancienne salle) et ses 179 sièges. Les spectateurs profitent d’une programmation axée sur l’opérette, la chanson française et le théâtre de boulevard. En parallèle, les missions caritatives perdurent. Au-dessus de la scène sont d’ailleurs apposés les mots « Art et Charité », nom de la chorale y donnant des concerts réguliers. Peinant à trouver des financements pour rénover son bâti, le Théâtre va devoir fermer ses portes en 2008. En 2012, une nouvelle équipe reprend les rênes et parvient à rassembler les moyens de financer des travaux de mise en conformité qui commenceront en 2015 (notamment normes incendie et accès PMR). En octobre 2017, après presque 10 ans de fermeture, le Théâtre peut rouvrir ses portes et lancer un nouveau projet, en partie grâce à la vente d’un tableau d’Augustin Lesage (art brut), propriété de l’Association.

Pour la réouverture du Théâtre, une programmation s’appuyant sur des compagnies et associations locales se met en place. Plusieurs salariés sont embauchés (fonctions support, médiation) et le projet se développe autour du soutien aux personnes en difficulté (accompagnement à la scène, accueil d’associations à vocation sociale). Chaque année, le Théâtre propose une création théâtrale participative à partir de récits d’habitants, jouée en intérieur et hors les murs. Les collectivités locales et l’État viennent en soutien sur le volet social de l’activité du Théâtre, qui se mue peu à peu en véritable « tiers-lieu ». Il sera reconnu « tiers-lieu culturel et citoyen » par la DRAC PACA en 2020. La professionnalisation et le développement de la programmation sont malheureusement freinés par la pandémie.

 La salle de spectacle reste fermée plus d’un an mais le lieu sert de base pour les distributions alimentaires d’urgence dans le quartier.


SOURCES theatre-oeuvre.com
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
VIDÉO Dominique Milherou & Florence Gosset Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie