Le Porche à l’italienne de la Mairie par Joseph-Esprit Brun

Place Bargemon, 13002 Marseille
334
Le Porche à l’italienne de la Mairie par Joseph-Esprit Brun
Arrondissement : 2ème
Site Internet : marseille.fr
Le “Porche à l’italienne”, également nommé “enjambement”, est un pont à deux étages qui passe au-dessus de la rue de la Loge et qui relie les deux corps de bâtiment de l’Hôtel de Ville : le Pavillon Puget (côté quai) et le Pavillon Bargemon (côté place).

Il fut réalisé de 1782 à 1786 pour remplacer le pont en bois d’origine. C’est un chef d’œuvre d’architecture, savamment voûtée, que l’on doit à Joseph-Esprit Brun. La voûte est en pierres de taille d’Arles appareillées. Dans celui-ci s’ouvre un vaste et spectaculaire escalier à l’impériale, où Brun a déployé toute sa maîtrise de la stéréotomie. C’est à partir de 1776, qu’on chargea l’architecte Esprit-Joseph Brun de réaliser le parti imaginé au XVIIe siècle, c’est-à-dire l’harmonisation des diverses constructions formant l’arrière-corps, par l’apposition d’une nouvelle façade, la réalisation d’un grand vestibule contenant un escalier d’apparat, le remplacement du pont de bois par un pont de pierre et enfin l’élargissement de la rue de la Loge pour y favoriser la circulation. Pour cela l’architecte put s’inspirer des projets de ses prédécesseurs. Les travaux avaient bien commencé. Le 7 décembre 1782, les frères Seyne, entrepreneurs, furent engagés pour la reconstruction. En janvier 1785, moins de deux années après le début des travaux, l’escalier ainsi qu’une partie de la façade étaient achevés. La rapidité du chantier étonna les contemporains au point de devenir légendaire.

Un siècle plus tard, Etienne-Antoine Parrocel notait encore que « jamais jusqu’alors, de mémoire d’homme à Marseille, les travaux n’avaient marché avec une telle activité ».

Portrait de l’architecte Esprit-Joseph Brun réalisé par le peintre Louis Chaix au château Borély à Marseille

Esprit-Joseph Brun dit Brun cadet, est un architecte du xviiie siècle né à L’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) le 1er juillet 1710 et mort le 17 juillet 1802. Fils d’Esprit Brun, Esprit-Joseph Brun était allié à la célèbre dynastie d’architectes provençaux les Franque. Il devint en 1736 le gendre de Jean-Baptiste Franque et le beau-frère de François II Franque, dont il reprit la clientèle dans le Midi de la France lorsque ce dernier s’établit à Paris après 1758, et de Jean-Pierre Franque. Son frère aîné, Jean-Ange Brun, était également architecte. Dans les années 1780, Brun construisit les deux escaliers symétriques de l’Hôtel-Dieu, dans les ailes en retour, dont la stéréotomie est remarquable.

Il s’agit d’escaliers à jour, suspendus sur demi-berceaux avec retours en arc de cloître, et desservant tous les niveaux du bâtiment. La voûte de la première volée suspendue (la troisième) est particulièrement notable : partant d’une base réglée, elle se termine en demi-berceau et se trouve ainsi totalement gauche, comme les volées principales de l’escalier de l’hôtel de ville.

Brun fut chargé de la direction des travaux du Château Borély et mit en œuvre le projet donné par Marie-Joseph Peyre sur la base d’un premier projet de Charles-Louis Clérisseau.


SOURCES Ville de Marseille & Wikipédia Esprit-Joseph Brun
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Portrait de l’architecte Esprit-Joseph Brun réalisé par le peintre Louis Chaix au château Borély à Marseille
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie