Tour du Fanal, Tour Ronde, Fort Saint Jean

Fort Saint Jean 13002, Marseille
901
Tour du Fanal, Tour Ronde, Fort Saint Jean
Arrondissement : 2ème
Site Internet : www.mucem.org
En 1644, à la demande des armateurs marseillais, on érigea une tour de vigie de 30 mètres de hauteur destinée à être repérée des navires de commerce à 20 km de la baie de Marseille.

Tour du Fanal, Tour Ronde, Fort Saint Jean, Mucem, MarseilleLa première tour daterait du début du XIVe siècle, elle est mentionnée en 1351 dans un texte du conseil demandant sa remise en état, elle se situerait à l’emplacement d’une maison appelée “la gâche” c’est à-dire, “le guet”. C’est à la pointe occidentale du rempart du Fort St Jean et sur l’emplacement de cette maison du guet en ruine que l’on édifia en 1644 la “Tour ronde”, appelée “Tour du Fanal”. La première pierre fut posée le 22 mars. Les travaux sont adjugés à trois maçons : Bœuf, Gay et Alluys. La construction est faite en pierres de taille apportées par bateau et acheminées par la force humaine ensuite. Le piédestal carré prend appui sur le massif de poudingue, des traces de son incorporation au rempart sont visibles sur les côtés NO et SO. Il s’ouvre à l’Est sur une porte autrefois surmontée des armes du roi et de la ville. Un escalier à vis conduit au sous-sol, dessert un rez-de-chaussée et trois étages de forme circulaire.

Tour du Fanal, Tour Ronde, Fort Saint Jean, Mucem, MarseilleOn peut le considérer comme un cylindre double, ou deux tours concentriques, séparées par l’escalier. Toutes les pièces sont voûtées en coupole. Une petite ouverture est située à la clef. L’escalier est percé de quelques meurtrières pour laisser passer le jour. Le dôme était rempli de terre et de tessons de céramique, provenant sans doute des remblais. A l’extérieur, on a placé de faux mâchicoulis gothiques en ceinture médiane, la corniche est large et permet l’observation. Les ferrures permettant de recevoir les faisceaux de bois d’un éventuel phare, étaient situées au sommet de la tour. En définitive, il paraît plutôt que le fanal n’était allumé qu’à l’annonce de l’arrivée d’un navire (attendu ou non) par temps de brouillard ou la nuit. Il se serait agi également d’une vigie permettant de distinguer les bateaux arrivant au large, avant le Pharo. Deux canons étaient installés au pied de la tour pour le salut aux navires entrant dans la passe.

C’est le 15 juillet 1837 qu’un feu fixe blanc fut allumé sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de 5,75 m de hauteur, située au pied de la « tour ronde ». Le feu a été modifié le 5 juin 1912 puis remplacé par un feu scintillant rouge sur un pylône rouge de 7 m de hauteur. Divers travaux sont effectués de 1980 à 2000 dont la restauration de la Tour du Fanal. La Tour fait à présent partie du site du Mucem, mais ne se visite malheureusement pas pour le moment. Quant à son nom, Fanal vieut du grec ancien φανός, phanós qui signifie « lanterne ».


SOURCES Wikipédia Fort Saint Jean & Mucem
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie