Le Camping de la Calanque Blanche, l’Escalette

Route des Goudes, 13008 Marseille
42
Le Camping de la Calanque Blanche, l’Escalette
Arrondissement : 8ème
Bivouaquer et camper par tout moyen à la belle étoile, sous tente, dans un véhicule, une remorque habitable ou tout autre abri mobile” est strictement interdit dans le Parc National des Calanques…mais avant la création de cet espace protégé en 2012, on pouvait encore y planter sa tente à gauche du Port de l’Escalette au sein du Camping de la Calanque Blanche fondé dans les années 50 et fermé en 1981.

Le Camping de la Calanque Blanche, l'Escalette, Parc des Calanques de MarseilleSelon le Parc National des Calanquespendant près de 30 ans, le camping de la calanque Blanche a accueilli de nombreux touristes… Marqueur des évolutions du territoire des Calanques, ce site situé en surplomb de la route a depuis été rendu à la nature… Des plantes opportunistes et protégées s’y côtoient désormais et le très rare grillon maritime y a été récemment observé ! Sur la photo datée des années 50-60, on voit bien que le passage répété des voitures empêchait à la végétation de s’épanouir. La photo prise en 2019 montre un site beaucoup plus vert et apaisé. La pointe de l’île Tiboulen de Maïre à gauche et le bunker à droite constituent des points de repère immuables entre les deux clichés. Ouvert entre 1950 et 1955, le camping de la calanque Blanche comptait une cinquantaine d’emplacements pour tentes. Des sanitaires étaient également présents sur le site.

Fermé en 1981, le camping a accueilli un nombre grandissant de touristes allemands au fil des ans. D’après les témoignages recueillis, la cohabitation entre touristes et habitants se passait très bien…Pour certains, elle fut si bonne qu’elle bouleversa des vies. Une jeune habitante de l’Escalette et un touriste se sont en effet rencontrés sur le camping…le couple est aujourd’hui marié et vit en Allemagne !

Le Camping de la Calanque Blanche, l'Escalette, Parc des Calanques de Marseille

Port de l’Escalette

Quelques chambres d’hôtes de particuliers sont également à découvrir à proximité et dans la zone du domaine du Parc National des Calanques (Goudes, Samena, Sormiou, Frioul…).Marseille a ainsi accueilli quelques campings à une époque, dont celui des Vagues à Bonneveine ou encore le centre d’Aliocha Le Lapin Blanc pour les naturistes. Aujourd’hui on peut encore dormir à la belle saison dans le camping marseillais insolite de la Team Sardine au cœur du Parc Foresta au sein de voiliers à quai .

Quant au Parc National des Calanques, malgré la présence de quelques abris de fortune (le Piolet, AzemasTapis Oriental) en cas d’orage, les amendes encourues sont de 68 euros pour le bivouac par personne en infraction. On peut cependant y séjourner légalement, bien protégé entre 4 murs et à proximité de la Calanque d’En Vau, au sein de l’Auberge de Jeunesse de la Fontasse, ou encore de l’Hôtel du Bois Joli rénové en 2020.

Aux Goudes, c’est les 5 chambres de l’hôtel Tuba lancé en 2020 et décoré par Marion Mailaender qui pourront vous accueillir pour une nuit au bord de l’eau dans un ancien centre de plongée.


PHOTOS Cartes postales
SOURCES Parc National des Calanques
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie