Marseille, Ville-sans-Nom, 1794

Hôtel de Ville de Marseille, 13002 Marseille
18
Marseille, Ville-sans-Nom, 1794
Arrondissement : 2ème
Et oui, Ville-sans-Nom fut le nom officiel de la ville de Marseille du 6 janvier 1794 au 12 février 1794 ! À la suite d’une révolte contre la Convention jacobine et du ralliement de Marseille au mouvement fédéraliste girondin, Marseille est privée de son nom le 6 janvier 1794 par les Jacobins vainqueurs. Le 12 février 1794, le député jacobin Étienne-Christophe Maignet, rend à la ville son nom originel.

Fin du 18ème siècle, la monarchie vient à peine de prendre fin avec la prise des Tuileries. Une nouvelle Assemblée constituante est élue pour la première fois au suffrage universel. Les Révolutionnaires veulent faire table rase du passé. Parmi les mesures très concrètes et très symboliques, beaucoup de villes françaises (surtout celles aux appellations religieuses ) voient leur nom changer par décret. Marseille, elle, est carrément débaptisée. En 1794, les Marseillais s’insurgent contre les jacobins majoritaires au pouvoir. En guise de punition pour son insurrection, Marseille sera brièvement rebaptisée la « Ville-sans-nom ». L’arrêté du 17 nivôse stipule : « Le nom de Marseille que porte encore cette commune criminelle sera changé (…); provisoirement, elle restera Sans-nom ». Mais à peine un mois plus tard, la sanction sera levée ! Maignet est envoyé en mission dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, en proie à la guerre civile, par arrêté du comité de salut public du 9 nivôse (29 décembre 1793) pour organiser le gouvernement révolutionnaire. À Marseille, il s’oppose aux excès de Fréron, rendant d’emblée, et sans attendre les ordres du comité de sûreté générale, la liberté à de nombreux suspects, s’efforce de préserver cette cité de la destruction et de la famine, mais favorise la déchristianisation. Le 9 germinal an II (29 mars 1794), il rend un arrêté affirmant : « Considérant que l’homme en paraissant sur la terre y vient sans préjugé et, qu’en la quittant il ne doit laisser aucune trace de ceux qui ont pu l’assiéger pendant sa vie, ordonne d’enlever des cimetières tous tableaux, peintures ou inscriptions capables d’alimenter le fanatisme, et d’inscrire ces seuls mots sur la porte d’entrée : « Silence, ils reposent ! » ».

Toujours dans un souci d’apaisement, il redonne donc son nom à Marseille, temporairement « ville sans nom » du 6 janvier au 12 février 1794, à la suite d’une révolte contre la Convention.


SOURCES Wikipedia Ville-sans-nom & wikipedia Etienne Christophe Maignet & Musées de la Ville de Marseille
PHOTOS Marseille.fr & Cote L1086 / Conseil départemental 13 / Archives départementales
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et son mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie