Canal Saint Jean, la jonction entre le Vieux et le Nouveau Port

Quai de la Tourette, 13002 Marseille
3110
Canal Saint Jean, la jonction entre le Vieux et le Nouveau Port
Arrondissement : 2ème
Difficile à imaginer en déambulant sur les trottoirs ou en roulant sur cette voie, mais c’est bien ici qu’en 1679 Vauban fait creuser un fossé afin d’isoler le Fort St Jean de la ville, fossé qui sera transformé au XIXème siècle en canal de jonction entre le Vieux Port et le nouveau Port de la Joliette.

À peine achevé en 1853, le bassin de la Joliette s’avère insuffisant et doit être prolongé par les bassins du Lazaret et d’Arenc dont la construction est décidée par la loi du 10 juin 1854. D’autres bassins sont successivement créés : le bassin impérial (actuellement bassin national), de la Pinède, du président Wilson et Mirabeau. Le bassin de la Joliette, le plus ancien, doit être modifié. Le 20 avril 1929 a lieu le début des travaux pour changer l’orientation des quais avec la construction de la digue du fort Saint-Jean et des moles J1, J2, J3 et J4. Le canal de jonction Joliette–Vieux Port qui ne se justifie plus est comblé à partir de 1938. Aujourd’hui une route a pris sa place, le Quai de la Tourette, et juste en dessous, le tunnel du Vieux Port dont les travaux débutent en 1964. Le tunnel est inauguré le 17 décembre 1967.

Aujourd’hui plus de canal mais une route, sous la passerelle du Mucem

Quant au fort Saint-Jean il doit son nom à la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem établie sur cet éperon, prolongement de la butte Saint-Laurent, vers la fin du xiie siècle. Il est situé à Marseille dans le quartier de l’Hôtel de ville. À cet emplacement, des vestiges de la toute première occupation grecque au vie siècle av. J.-C. ont été découverts. Au milieu du xve siècle, la puissante tour carrée est construite par le roi René pour garder la passe du port. La tour ronde du fanal est construite en 1664. La construction du fort, exigée par Louis XIV, est réalisée de 1668 à 1671 par le chevalier de Clerville après expropriation des Hospitaliers et de nombreuses maisons. Pendant la Révolution française, le fort sert de prison pour Philippe Égalité et à deux de ses fils. Des Jacobins arrêtés à Marseille et à Aubagne seront enfermés dans le fort et massacrés le 5 juin 1795 par des royalistes.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes y entreposent un dépôt de munitions dont l’explosion à la libération de Marseille provoque la destruction de nombreux bâtiments anciens. Le fort Saint-Jean a été classé monument historique par arrêté du 16 juin 19641. Après avoir abrité le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM), le fort Saint-Jean est intégré depuis 2013 au musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM).


SOURCES Wikipédia Fort Saint Jean
PHOTOS Archives non créditée & Google Street View & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie