Le Restaurant de Notre-Dame de la Garde 2023, l’ex Eau Vive 1993-2022

Notre-Dame de la Garde, 13006 Marseille
6386
Le Restaurant de Notre-Dame de la Garde 2023, l’ex Eau Vive 1993-2022
Arrondissement : 6ème
Site Internet : notredamedelagarde.com
« Ah bon, y’a un restaurant à Notre-Dame de la Garde ? ». Peu de visiteurs le savent, il en est de même pour beaucoup de marseillais ! Ici au troisième étage se trouvait d’abord, jusqu’au 30 septembre 2022, L’Eau Vive, une discrète et insolite cafétéria gérée depuis 1993 par les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée revêtues des tenues traditionnelles de leurs pays d’origine…la communauté fondée en 1950 réalise des missions sur les cinq continents sur lesquels elle gère d’autres restaurants tous baptisés L’Eau Vive comme celui de la bonne mère. Mais derrière les bons petits plats à petits prix et une vue spectaculaire se cachait une face beaucoup plus sombre qui a entraîné sa fermeture…mais nous y reviendrons plus tard, car ça, c’était avant…en effet, en février 2023 après une cure de rafraîchissement à tous les niveaux, la Basilique a revu en profondeur son établissement de restauration avec une nouvelle carte, un look plus tendance…paniers en osiers, plantes, lampes en rotin, corner d’épicerie issue de l’artisanat monastique…et surtout l’arrivée de nouvelles équipes.

Crédit Photo Restaurant Notre Dame de la Garde

La carte propose trois spécialités chaque semaine, les moules-frites du mercredi, la daube provençale, polenta crémeuse du jeudi et l’aïoli de cabillaud, crevettes bulot, œuf, légumes du vendredi. Le Menu Notre Dame à 14,90 € est proposé uniquement du mardi au vendredi avec un verre de vin ou un café avec en entrée un « fenouils rémoulade« , en plat un « émincé de volaille sauce tomate provençale et galette de polenta« , en dessert une « Panna cotta, coulis de fruits exotiques« . Le restaurant de Notre Dame de la Garde propose également une formule petit déjeuner de 8h15 à 11h et des glaces artisanales « tarentina » ainsi que des crêpes et des gaufres. Une prestation revisitée le tout dans une décoration en communion avec son écrin, entre ex-votos et statues de la vierge. De plus une prière de bénédiction du repas est effectuée à midi par un chapelain et un texte de prière est posé sur chaque table. Mais revenons à l’époque de l’Eau Vive, avant sa fermeture en 2022. Ici on ne trouvait pas de chichis et de décorateur tendance, on était dans un style figé, d’un autre temps…mais au final on y mangeait très bien, simplement certes, mais à petit prix, avec le charme en plus d’être servi par des bonnes sœurs venues du monde entier et vêtues des tenues traditionnelles de leurs pays d’origine tels que le Vietnam, le Cameroun ou encore Madagascar. Au menu on trouvait des plats traditionnels français et des plats inspirés des traditions culinaires des pays des sœurs…mais derrière le décorum se cachait une organisation moins pittoresque.

Les travailleuses de l’immaculée conception

Crédit Photo Restaurant Notre Dame de la Garde

La famille missionnaire Donum Dei a été fondée le 11 février 1950 par le prêtre français Marcel Roussel-Galle, né en 1910 en Franche-Comté et mort le 22 février 1984 à Rome. Elle s’appelait à l’origine la Famille des Travailleuses missionnaires de l’Immaculée. Par la suite, la famille s’agrandit et comprend des laïcs engagés (Foyers Donum Dei, Mamans missionnaires, Jeunes Donum Dei, Enfants du Chapelet), qui forment la Fraternité Donum Dei. Le Père Roussel rassemble la Fraternité Donum Dei et la Famille des Travailleuses Missionnaires sous le nom de Famille Missionnaire Donum Dei. En octobre 2001, les Travailleurs missionnaires de l’Immaculée ont commencé à Lisieux la formation des membres d’une nouvelle branche, celle des Travailleurs missionnaires de l’Immaculée.

“Cet appel du Christ les a bouleversés et ils sont prêts à tout quitter pour Lui, à Lui consacrer tout leur être, toute leur vie : Travailleur missionnaire, laïc consacré, Travailleur missionnaire, prêtre, Les appels sont divers, mais ils sont membres d’une unique Famille spirituelle. Frères de races et de cultures diverses, ils mettent tout en commun. Ensemble, Travailleurs missionnaires prêtres, laïcs consacrés, ils s’engagent avec zèle au service des hommes; dans des paroisses, dans l’enseignement, la médecine, l’éducation, l’animation sociale, la catéchèse, la formation des familles, une charité concrète, spécialement auprès des plus pauvres, etc“.

L’ancien restaurant L’Eau Vive

En 2014, l’AVREF mettait en garde contre les dérives sectaires de ce groupe. Une cinquantaine de Travailleuses Missionnaires ont quitté l’organisation ces dernières années. le livre noir des Travailleuses missionnaires est disponible sur le site de l’AVREF. En suivant, un article de Marsactu sur les conditions de travail des sœurs du restaurant de Marseille a permis de révéler ces conditions « proches de l’esclavage : travail dissimulé, journées de 15 heures, vacances inexistantes, absence de protection sociale, salaires très faibles… ». Selon un nouvel article de Marsactu d’octobre 2022 « Le 16 août dernier, le tribunal correctionnel d’Epinal a reconnu la communauté coupable notamment “d’emploi d’étrangers non munis d’autorisation de travail” et l’a condamnée à 200 000 euros d’amende. Ses différents sites – Marseille, Toulon, Menton, Lisieux, Lourdes – ont donc fermé leurs portes. Le diocèse de Marseille précise que les travailleuses missionnaires vont continuer à œuvrer au sein de la basilique. Le devenir du restaurant niché sous la Bonne Mère n’est pour l’heure pas encore connu ».

Quant à la Basilique le message annonçant en 2022 la fermeture du restaurant sur son site internet était assez vague sur les raisons et les conditions des sœurs : « …la gestion d’un restaurant n’apparaît plus adaptée tant au regard des évolutions de l’organisation interne des Travailleuses Missionnaires que du cadre légal civil dans laquelle celles-ci œuvrent ».


SOURCES  Marsactu & Wikipédia & notredamedelagarde.fr & Le Grand Pastis
PHOTOS Crédit Restaurant Notre Dame de la Garde
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
5
Note globale 2 Avis
VOTRE NOTE:
  • 18 juin 2023 at 13:36

    Je redécouvre le restaurant de Notre Dame de la Garde... un choc... la carte est très étoffée, le personnel est très aimable, la cuisine est de très bonne qualité. Je conseille vivement à tous d'aller découvrir ce restaurant, sans doute le plus haut de Marseille

  • 8 janvier 2023 at 11:37

    JE COCHE LES 5 CASES POUR L'INFORMATION ... Bonjour et merci pour cette information; je comptais réserver pour Noël, moi qui comme beaucoup de suis seule ... et c'est alors que j'ai appris la nouvelle, et ses raisons ! j'aimais bien m'y rendre, de temps à autre, et j'appréciais les travailleuses missionnaires, qui faisaient humblement leur travail, mais je n'aurais jamais pensé que derrière leurs doux sourires se cachait de tels problèmes ! quelle honte cette exploitation d'êtres humains, qui plus est : au sein d'un site religieux, et dans l'entourage de La Bonne Mère ! je compatis sincèrement pour ces pauvres personnes, et je souhaite qu'elles vivent plus heureuses, et enfin protégées, reconnues face à la société ! je n'en reviens pas !!! que La Bonne Mère tourne vers elles son doux regard, et leur apporte le meilleur, et qu'elles soient bénies ! merci à vous toutes qui nous avez offert tant de gentillesses tout en acceptant et cachant derrière vos sourires, la réalité de ce que vous enduriez ... Ghislaine.

Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie