Détournement de la Canebière

Palais de la Bourse, 13001 Marseille
428
Détournement de la Canebière
Arrondissement : 1er
icone-MP-2013

Du 12 janvier 2013 à fin janvier 2014, à̀ l’invitation de Lieux publics et de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Pierre Delavie a fait œuvre de Détournement de Canebière, mensonge urbain sur la façade du Palais de la Bourse.

detournement-de-la-canebiere-marseille-2Cette installation monumentale provoque, en prolongeant la Canebière à l’infini, une déstabilisation de la perception et a troublé depuis janvier 2013 des milliers de passants sur la Canebière…

En offrant à voir une réalité d’à côté, elle détourne la Canebière, symbole architectural et urbain de Marseille et puise ainsi dans la mémoire de la ville.

La technique de la toile imprimée grand format joue sur le réel, à moins bien sûr que tout ne soit vrai. Détournée, la Canebière ?

Revisitée, questionnée, bousculée, pour qu’à l’habitude, à la paresse ophtalmique, se superpose, outre la mémoire collective, une confrontation entre rêve et réalité. Mémoire ou poésie de l’instant, une brèche s’ouvre dans la certitude de nos architectures mentales. L’œuvre de Pierre Delavie, telle un clin d’œil, une ponctuation, offre aux passants un nouveau regard sur leur environnement.

A partir de mai 2013, la version nocturne, Retournement de Canebière, a prolongé l’installation emblématique de Marseille-Provence 2013 en y intégrant les Marseillais – les passants ont été intégrés à l’œuvre – dans une vidéo projetée en bas de la toile, à même le tableau.

Partenariat de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille-Provence, Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture et Lieux publics, centre national de création.


SOURCES Lieux Publics
PHOTOS Lieux Publics

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie