Iles des pendus, l’héritage macabre du roi d’Aragon

Rocher des Pendus, 13007 Marseille
5220
Iles des pendus, l’héritage macabre du roi d’Aragon
Arrondissement : 7ème
Pendant le XIVe et le XVe siècle, Marseille subit le contre-coup des luttes que les Comtes de Provence eurent à soutenir pour la conquête ou la possession du royaume de Naples. Elle fut notamment prise et pillée par  le 21 novembre 1423 qui, suivant la tradition, fit accrocher au gibet douze des plus notables habitants d’où le nom à présent de ce rocher, minuscule île du quartier de Malmousque.

ile-des-pendus-malmousque-marseilleCette exploration débute par une sorte d’injonction bienveillante «Va à la Calanque » ! Maintes fois dérobé, le panneau bleu de cette ruelle à l’accent bien local, sonne déjà comme une invitation au farniente. Elle permet de se faufiler vers le pittoresque petit port de Malmousque et sa crique aux eaux turquoises et poissonneuses. C’est certainement l’un des plus beaux spots pour un plongeon à proximité du centre de Marseille avec un fond à la fois sablonneux et parsemé de rochers et de petites cavités. La beauté et l’authenticité du site sont très prisées aux beaux jours et de nombreux marseillais s’y agglutinent, partageant de micro-bouts de pierres blanches anguleuses. Mais au large, à seulement 150 mètres de nage, ou de paddle pour les moins intrépides, un petit îlot de 50 mètres sur 30, surmonté d’un obélisque permet de s’isoler et de s’offrir un panorama à 360° sur la baie et la côte.

Cette île, déserte, renferme cependant dans son appellation, le rocher des pendus, l’évocation de certaines des plus sombres heures de la ville. Pendant le XIVe et le XVe siècle, Marseille subira les répercussions des tentatives de possession du Royaume de Naples par les Comtes de Provence. La cité phocéenne fut notamment prise par Alphonse V le 21 novembre 1423. Respectant une tradition macabre, il fit pendre ici douze des plus notables marseillais. Pendant 3 jours, le roi d’Aragon que l’on surnommait le Magnanime ou le Grand, mettra sa réputation à exécution attaquant Marseille, la mettant à sac et l’incendiant. La chaîne protégeant l’entrée du Vieux-Port sera pillée tel un trophée. Malgré les multiples demandes de la mairie de Marseille pour récupérer ce patrimoine, elle trône encore dans la Cathédrale de Valence en Espagne.

Quant au fameux rocher, il n’a plus de tragique que son nom tant l’îlot est aujourd’hui un havre de paix pour une bronzette isolée au pied de son obélisque (il serait surnommé le « suppositoire de Marius » par les pêcheurs) mais évitez de vous rendre sur l’île par forte houle, la montée est alors difficile et dangereuse à cause de rochers coupants. Ce point géodésique permettait aux équipages des navires sortis d’un chantier naval de réaliser des mesures de vitesse et servait également de mesure pour l’étalonnage et le réglage des tirs des canons ! Cet îlot est flanqué de deux rochers dont l’un porterait le nom de Rascasse à cause de sa forme.


SOURCES Wikipedia & Marseille Attac
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
5
Note globale 2 Avis
VOTRE NOTE:
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie