Les Côteaux de Saint-Victor & Vignes of Marseille 2013

Espl. du Quinzième Corps, 13007 Marseille
599
La culture de la vigne est une tradition ancienne à Marseille, qui remonte au moins aux moines de l’Abbaye Saint-Victor, lesquels, du Vème au XIIème siècle, ont contribué à développer considérablement le vignoble de Provence.

Pendant MP2013

Le Newhotel of Marseille perpétue cette tradition en ayant développé une petite parcelle voisine de son établissement, sur un côteau du Fort Saint Nicolas, plus dédiée à l’ornementation qu’à la réelle production de vins qui nécessiterait des autorisations spécifiques. Sésames obtenues le temps d’un événement en 2013 pendant l’année Marseille Capitale Européenne de la Culture. L’artiste Nicolas Simarik y a mis en scène une vendange performative et participative et ouvrant ainsi le premier volet d’une série de trois invitations dont le thème était la transformation du vin. Cette soirée de vendange extra-ordinaire s’accompagnait de différentes dégustations surprises imaginées par le Chef du Newhotel, Jérôme Pollo, (apéritif, entrée, plat, dessert et cocktail) servies avec une sélection de vins de la région.

Le projet

Changer le vin en eau… pour mettre de l’eau dans son vin ! Tel est le défi que s’est lancé l’artiste Nicolas Simarik en résidence pendant 15 mois au Newhotel of Marseille. Perché sur le Mont St Victor, l’hôtel possède un carré de vignes. L’artiste a choisi d’en tirer de l’eau. Eau défendue ? Eau précieuse ? Eau de vie ? Première étape de cette croisade de l’au-delà…

Le domaine avant la vigne

Vignes of Marseille # 1 : Vendanger sous des étoiles

Cette nuit-là, sous des étoiles, le public en gants blancs a religieusement cueilli les grains du raisin. Puis Nicolas Simarik les a foulés pour obtenir la base fruitée de son expérimentation. Les vendanges se sont poursuivies avec des dégustations de mets et de vins rouges et blancs aux pieds de la vigne délestée de ses grappes.

Vignes of Marseille # 2 : et il changea le vin en eau 

Après quelques semaines d’attention prodiguée, le jus de raisin s’est transformé en vin. L’heure de vérité a sonné… L’artiste, demi-dieu, alchimiste ou magicien, va-t-il pouvoir changer le vin en eau ? Filtration, osmose inverse, ébullition, évaporation. Le liquide précieux, dans tous ses états, se prête à un long voyage alambiqué. Sous les yeux des fidèles et curieux, Nicolas Simarik croise les doigts… L’eau devint.

Vignes of Marseille # 3 : A consommer avec modestie

600 m² de vignes réduits à un verre d’eau pour mettre de l’eau dans son vin. Voilà ce que l’artiste exploite de sa récolte. L’eau, enfermée dans des capsules sur mesure, est destinée aux discours extrêmes, aux jugements hâtifs, aux propos intolérants, aux monologues narcissiques, au monopole de la parole…

Mode d’emploi
À consommer en situation de conflit, se dilue aisément dans le verre de l’interlocuteur, 1 volume d’eau pour 5 volumes de vin. Ne jamais oublier d’en prendre aussi pour soi. En cas de force majeure, peut s’utiliser pur en bain de bouche en tournant 7 fois sa langue dans sa bouche.

SOURCES New Hotel of Marseille & Mairie de Marseille & MP2013
PHOTOS New Hotel of Marseille & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution