Hôtel Maison Saint Louis, 1882 et l’Aigle d’or, 1793

2 Rue des Récolettes 13001 Marseille
1356
Hôtel Maison Saint Louis, 1882 et l’Aigle d’or, 1793
Arrondissement : 1er
Site Internet : hotel-st-louis.com
Avec son fronton d’époque Empire, ses têtes de lion, ses gargouilles, ses balcons en fer forgé, et sa façade de couleur saumonée, l’hôtel, devenu « Maison Saint Louis » possède une des plus belles devantures du centre ville. En 2024 c’est le Basque Ginto Hôtel qui reprend l’établissement de 24 chambres, son 5ème, pour y poser un concept Premium et revoir la décoration de l’établissement.

Selon le comité du Vieux-Marseille, dès 1793 on trouve au n°3 de la rue d’Aubagne, une auberge portant le d’Aigle d’or dont le gérant est Mr Pierre-Paul Garnier. En 1843 l’Auberge devient Hôtel de l’Aigle d’Or sous la direction de M Poitevin. A cette époque l’Hôtel englobe tout le pâté de maison du n°1 au n°3 de la rue d’Aubagne. De 1864 à 1875 il appartient à Mr Grangeon puis en 1876 à Mr Gueyrard. C’est en 1882 qu’il devient Hôtel Saint Louis et que l’immeuble est certainement scindé en Grand Hôtel Saint Louis et Hôtel meublé Saint Louis. Entre les deux existait une salle de danse, le Salon Saint Louis, qui ferait partie aujourd’hui de la Maison Empereur qui aurait conservé la piste de danse en parquet.

hotel-saint-louis-2-rue-des-recolettes-13001-marseille-5Petite exclusivité des lieux, l’établissement du Cours Saint-Louis possède un mini musée ponctuant les 5 étages de l’édifice retraçant les grandes époques historiques de la ville de Marseille. Une centaine de documents y sont visibles, uniquement pour les clients de l’hôtel, en grande majorité des photos, recouvrent la période 1850-1930. L’hôtel possède également sa propre bibliothèque, de nombreux livres sont à disposition. Niveau chambres les ambiances alternent entre Provence, Camargue…mais aussi Kenya, Asie, Ecosse et Angleterre.

hotel-saint-louis-2-rue-des-recolettes-13001-marseille-7« Bien avant de reprendre en main cette charmante bâtisse et de la transformer à mon goût, j’ai parcouru des contrées lointaines ou plus proches. Ces souvenirs de voyage m’ont largement inspirée pour réaliser la décoration. Le graphisme d’un tissu, sa couleur vive ou pastel, le style d’une petite commode suffisent parfois pour s’exprimer. Et puis, en amoureuse de la nature et des faunes sauvages, il y a souvent le petit détail qui trahit ce penchant là.  »  explique la directrice de l’hôtel Yona Etienne au moment de la création de cette fiche. En 2024 c’est le Basque Ginto Hôtel qui reprend l’établissement, son 5ème, pour y poser un concept Premium. Brice de Puymorin et Julien Kiefer, le président et le directeur général de Ginto veulent en faire “une référence, une alternative aux chaines hôtelières dans un quartier noyé par les Airbnb » en repensant aussi la décoration.

En 2016, trois experts de l’hôtellerie décidaient d’unir leurs compétences. Forts d’une vingtaine d’années d’expérience dans les plus grands groupes hôteliers, Brice de Puymorin, Julien Kiefer et Emmanuelle Pochat ont choisi de conjuguer entrepreneuriat et hôtellerie de quartier. D’abord spécialisés dans le conseil et l’accompagnement, ils font leur première acquisition en 2018 avec l’hôtel Gambetta à Bordeaux. Suivront l’hôtel Paradis à Paris en 2019, le Saint-Julien à Biarritz en 2021, le Grand Hôtel Français de Bordeaux en 2022. Et désormais, l’Hôtel Saint-Louis Vieux Port à Marseille.

Les avis sur Tripadvisor


SOURCES hotel-st-louis.com &  L’essentiel Marseille & Tendance Hôtellerie
PHOTOS
hotel-st-louis.com & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie