Les Ateliers du 25 Cours Estienne d’Orves

25 Cours d'Estienne d'Orves, Marseille
704
Les Ateliers du 25 Cours Estienne d’Orves
Catégorie : Galeries d'Art
Arrondissement : 1er
C’est un lieu rare à Marseille, lové dans un écrin d’authenticité, probablement l’ancien bagne des forçats de l’Arsenal des Galères. Ici, même l’alignement anarchique des boîtes à lettres est une œuvre d’art. Bleue, rouge, jaune, en bois, en métal…chacune marque le territoire d’un peintre, d’un graveur, d’une galerie, d’un restaurateur de tableau. 8 ateliers d’artistes sont ainsi miraculeusement réunis sur 3 étages au cœur d’un immeuble très atypique, traversé par des courettes végétalisées, surmontées de passerelles suspendues. Quant au rez-de-chaussée il abrite une institution marseillaise avec le restaurant Les Arcenaulx et la superbe librairie Jeanne Laffitte.

Galerie Yann Letestu (site web)
Exposition de peintures et atelier, 1er étage

Au 1er étage une porte ornée d’une peinture de femme orientale, tout droit sortie d’un carnet de croquis, nous guide vers la galerie de Yann Letestu. Tapissé de tomettes multi-centenaires sous de superbes poutres apparentes en bois, l’atelier nous transporte dans un univers dédié au voyage mais aussi à l’évasion par la simple contemplation. Ici le temps se fige, des silhouettes observent la mer sur fond de cartes anciennes, peut-être nostalgiques d’un ailleurs ou juste épanouies par leur nouvel horizon. On y découvre un Marseille des années 30 encore traversé par son pont transbordeur, côtoyant des destinations plus pimentées. Les pinceaux tachetés de nuances de gris-bleu et les toiles en maturation se mêlent à une multitude de souvenirs personnels épinglés sur les murs de pierre. Ils évoquent la cité phocéenne, le Brésil, l’Afrique, fleurtant aussi entre une illustration de Tarzan et une photo de Cary Grant !  Agé de 9 bougies, Yann Lestestu a traversé pendant un an l’Atlantique en voilier avec sa famille, de Marseille au Venezuela…alors très proche de son carnet de dessin, loin de ses amis et d’une vie toute en frénésie. Sa peinture douce et parfois floue, reflète ce rapport au temps, au départ, à l’incertitude, mais aussi à l’arrivée…et ce n’est peut-être pas un hasard si une ancre rouillée trône dans l’atelier. L’artiste a peut-être trouvé ici son port d’attache, aux portes de la Méditerranée et de nouvelles escales lointaines.

Jeanne Laffite (site web)
Librairie des Arcenaulx, rez de chaussée

Héritière d’une dynastie de libraires marseillais, Jeanne Laffitte est éditrice devenue célèbre pour son talent de grande fureteuse des raretés nostalgiques. Spécialiste du reprint – procédé de reproduction photographique, page à page – puis aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies numériques, Jeanne Laffitte redonne vie à des ouvrages jusque-là rarissimes et introuvables, en réplique fidèle dans leur élégance sobre et originelle. Elle résiste ainsi pour sa part à l’oubli qui guette ou qui gangrène le patrimoine culturel, sans cesse menacé. Toujours en veine de création, elle ne se contente pas de réimprimer d’anciens chefs-d’œuvre d’érudition. Depuis 1978, elle édite des ouvrages originaux, tout en demeurant fidèle à sa vocation : la défense et l’illustration de Marseille et de la Provence. Le premier texte inédit est celui de Jean-Claude Izzo sur Clovis Hugues, les derniers ceux de Michel Goury, “Un homme un navire, la peste 1720“, et Christian Jean Dubois “Clot Bey, médecin de Marseille (1793-1868)“. 

Plus de 2 000 titres ont été produits, retraçant l’histoire de Marseille, des Marseillais, de la Provence, mais aussi de toutes les régions françaises. La gastronomie, l’œnologie sont également deux domaines privilégiés dans ses choix. On y trouve également une partie spécialement dédiée au Japon.

A explorer également au n°25, en visite libre ou sur rendez-vous, le très intéressant travail des peintres Georges BriataGilles le Dez, la Galerie Lucatelier de Françoise Marie Lucas, l’Atelier suspendu de Stéphane Dupuis et Mme S, l’Atelier Fabre spécialisé en reliure d’art et en dorure, l’Atelier M et ses estampes et gravures ou encore le fief de Francine Griscard restauratrice de peintures.


SOURCES Yann Letestu & Jeanne Laffitte
PHOTOS  Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie