La Belle Epoque Carrousel, Manège de la Place du Général de Gaulle

Place Général de Gaulle, 13001 Marseille
2319
La Belle Epoque Carrousel, Manège de la Place du Général de Gaulle
Catégorie : Attractions & Loisirs
Arrondissement : 1er
Il a accueilli des générations et des générations de petits marseillais. Ce célèbre manège est un grand carrousel vénitien sur deux niveaux datant du XVIIIe siècle. Il fait face au Palais de la Bourse sur la Place du Général de Gaulle.

C’est un incontournable de la vie des petits marseillais, témoins des évolutions de son temps et des aménagements de la Place du Général de Gaulle…parfois même il est assiégé par de grands enfants comme en 2019, pris d’assaut par des manifestants du mouvement “gilets jaunes”, dans une ambiance toutefois très festive. Sa structure haute est ornementée de peintures évoquant Venise, sa ville d’origine. Le manège était composé uniquement de chevaux blancs et de carrosses avant sa disparition et sa rénovation durant l’été 2020, parti rejoindre la cité des Doges. Remplacé par un manège plus modeste, il est réapparu en février 2021 avec quelques nouveautés dont une girafe, un avion, une montgolfière ou encore un fusée.

Le manège marseillais est exactement du même type que son frère parisien installé au pied du Sacré Cœur, Place Saint-Pierre, rendu célèbre par le film “Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain”.

Les tous premiers carrousels ont été conçus autour de vrais animaux attachés au bout d’une corde et tournant autour d’un piquet. L’utilisation d’animaux de bât pour des moulins remonte aux débuts de l’agriculture. Mais les traces d’une utilisation de loisir n’apparaissent que sous l’Empire byzantin. Une version de ces attractions, sous la forme d’un spectacle militaire, est apparue en Italie à la fin du xvie siècle pour remplacer les tournois jugés trop violents. Elle a ensuite été popularisée en France sous Henri IV. Le premier carrousel officiel a été donné en 1605.

Avec la révolution des machines à vapeur, les chevaux furent remplacés par des reproductions en bois puis d’autres matériaux. Les premiers carrousels sont apparus vers 1860 en Europe puis aux États-Unis dans les années 1870. Le premier carrousel de Coney Island a été construit en 1876 par Charles I. D. Looff, un ébéniste danois. Le plus vieux carrousel européen encore en état de fonctionner se trouve à Prague dans le parc Letna. En 1956 à Efteling, le Stoomcarrousel, un authentique carrousel à vapeur datant de 1895, acheté à la famille Janvier, fut installé dans le parc.

Son orgue Gavioli original, sa locomotive à vapeur et les sculptures de l’artiste flamand De Vos prennent place également dans le Palais du Carrousel, du plus pur style 1900… Le carrousel est toujours en fonction mais ne fonctionne plus à la vapeur.

Le carrousel a vécu un zénith artistique au début du xxe siècle aux États-Unis. Les sculpteurs de l’industrie, la plupart des immigrants européens, ont utilisé les traditions de leurs pays respectifs et ont laissé vagabonder leurs imaginations dans leurs nouvelles créations. Cet apport de nouvelles visions a permis à l’industrie américaine de rendre les carrousels moins statiques, plus vivants. Les artistes ont représenté des animaux actifs, des âmes fatiguées, des yeux expressifs et des postures de mouvement.

Le sens de rotation des carrousels est généralement associé à celui de la conduite. Ce principe semble devoir être à rapprocher au fait que les chevaux doivent aller dans le même sens que des voitures que l’on regarderait du trottoir. Ainsi aux États-Unis et en France, le sens de rotation privilégié est la senestre tandis que pour les Anglais c’est plutôt la dextre. Un autre fait semble aussi être une raison de ce choix. Pour les Britanniques, les chevaux et autres animaux doivent être montés de la « bonne » manière : mettre le pied gauche dans l’étrier et lancer la jambe droite par-dessus l’animal. À l’inverse, dans de nombreux pays les gens préfèrent héler la foule avec le bras droit, la foule devant donc être située à droite des passagers, les chevaux tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. La machine classique a 3 rangs avec 48 chevaux sculptés et 2 chariots.

Le caroussel de Marseille est ouvert tous les jours de 10h à 19h. Les jetons ne sont pas remboursables mais réutilisables.


SOURCES tourisme-marseille.com & Wikipedia “Carrousel”
PHOTOS Dominique Milherou tourisme-marseille.com
A NOTER Ce site est un blog personnel, ces informations sont données à titre indicatif et sont mises à jour aussi souvent que possible. N’hésitez pas à me contacter pour toute correction ou contribution

Avis sur cette fiche
Il n'y a pas encore d'avis sur cette fiche, soyez le premier !
Laisser un avis
VOTRE NOTE:
D'autres fiches à explorer dans cette catégorie